Accueil » Lifestyle » Cinq habitudes à prendre pour trouver son équilibre
Lifestyle

Cinq habitudes à prendre pour trouver son équilibre

cinq habitudes équilibre

Le freelance a tendance à ne jamais vouloir s’arrêter de travailler. Pour éviter le burn-out, voici cinq habitudes à prendre.

Du travail, beaucoup de travail. Devenir freelance n’est pas de tout repos. Il faut parfois se coucher très tard pour satisfaire un client. Un engagement qui doit cependant rester tout à fait exceptionnel. Au risque sinon de faire un burn-out dans les six mois. Et puis, que dirait votre famille si elle ne vous voyait jamais. Voici cinq habitudes à prendre si vous ne souhaitez pas finir l’année avec un divorce.

1 – Arrêtez d’avoir tout le temps peur

Pour avoir une vie équilibrée, vous devez comprendre une chose : ce n’est pas grave si vous ne travaillez pas. Trop de freelances pensent que les moments de détentes sont une perte d’argent pour leur activité. C’est absurde.

Tout n’a pas besoin d’être fait dans la journée. Si vous arrêtez de travailler, le ciel ne va pas vous tomber sur la tête, même si la liste des tâches du jour n’est pas achevée.

2 – Fixez-vous des limites

Des clients peuvent très bien vous appeler à 23h00. Une chose qu’ils n’auraient jamais faite avec une entreprise. Mais, voyez-vous, « un freelance ce n’est pas pareil. Il travaille de chez lui », se disent-ils.

C’est la raison pour laquelle, il faut absolument mettre des limites. Passée une certaine heure, ne répondez plus au téléphone. N’oubliez pas, c’est votre santé qui est en jeu.

Si vous êtes habitué à travailler à des heures tardives, prenez garde à ne pas vous laisser enfermer. Dans le pire des cas, prévenez les personnes que vous n’êtes pas disponible au-delà d’une certaine heure.

3 – Organisez votre vie personnelle

L’insouciance n’est plus permise. Avec une activité de freelance, il faut apprendre à organiser ses journées de travail, mais aussi ses moments de détente. Au risque sinon de les faire passer en second plan, dès qu’une urgence professionnelle surgit.

Un diner avec sa femme, sa petite-amie, le match de foot de ses enfants, tout doit être réglé comme du papier à musique. S’il suit au millimètre son agenda, le freelance ne ratera jamais sa vie personnelle.

4 – Prévoyez des vacances

Un freelance ne prend jamais de vacances. C’est connu. Mais, à ne jamais sortir la tête du guidon, le freelance risque de déformer sa perception de la réalité. Fixez-vous alors un bloc de vacances dans l’année : une, deux ou trois semaines de repos. Au freelance de voir ce qui est possible.

Bien sûr, certains vont se sentir incapables de lâcher leur bébé. Mais, c’est une erreur de ne pas le faire. Parfois, même une seule journée de repos suffit pour recharger les batteries.

Si vous en êtes incapable, deux constats s’imposent : soit vous êtes mal organisé, soit vous n’arrivez pas à déléguer. Quoi qu’il en soit, vous avez un problème.

5 – Déléguez les tâches ménagères

Tous ne sont pas comme ça, mais beaucoup de freelances ont tendance à mettre de côté les tâches ménagères. Résultat, les assiettes et la poussière s’accumulent. Vous n’avez plus envie de rentrer chez vous et donc vous continuer à travailler. Le burn-out n’est pas loin.

Ce cycle infernal peut être brisé avec une aide ménagère. Il suffit qu’il ou elle vienne une fois par semaine pour changer son rythme de vie. Voyez ces frais comme un investissement sur votre qualité de vie.

Rappelez-vous, un freelance heureux est un freelance efficace.

Partager cet article

2 Comments

  1. Bonjour,

    Même si nous ne sommes pas « freelance » je trouve de nombreuses similitudes avec notre quotidien d’entrepreneur à distance.
    Pas d’horaire. Une activité envahissante.Pas ou peu de vacances.
    Nos bureaux professionnels ont toujours fait partie de notre logement et il était compliqué de faire une vrai pause, de profiter de nos weekends en famille, de sortir. On ne parvenait pas à se détacher de notre boulot.
    C’est un peu ce ras le bol qui nous a incités à changer de vie en 2013 et à devenir nomades digitaux.
    Même si aujourd’hui nous travaillons de nombreuses heures au quotidien nous avons appris à « déculpabiliser » pendant nos moments de détente.
    On se sent presque obligés, du fait que nous sommes à l’étranger, de planifier des sorties, des visites : )
    Bref, de profiter de la vie !

    Reply
    • Merci pour votre intéressant témoignage Christine. Nous en avons profité pour visiter votre blog, un choix de vie atypique mais très tentant 😉

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont signalés avec des *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This