Accueil » Business » Comment se faire payer coûte que coûte ?
Business

Comment se faire payer coûte que coûte ?

freelance se faire payer coute que coute

Lors de notre dernière rencontre entre freelances, j’ai « retrouvé » François Dewaste, chef de projet Web freelance, avec qui j’avais travaillé dans une autre vie. Il m’a raconté comment il réglait ses problèmes d’impayés – un problème qui, malheureusement, nous arrive de temps en temps. Radical et efficace !

J’ai été très surpris qu’un si grand nombre d’entre nous avaient été un jour confronté à un problème de recouvrement de créance – l’usage en pareille circonstance était plutôt de finir par abandonner de guerre las.

Pour ma part, j’ai rencontré ce problème dans 4 affaires ; à chaque fois, cela s’est soldé par un recouvrement complet de la créance, sans que cela in fine ne m’ait coûté de frais, et plus encore sans que cela ne m’ait généré le moindre stress.

La première fois, c’est un copain freelance dont l’épouse est huissier de justice qui m’a dit : « C’est extrêmement simple, tu mandates un huissier pour ton recouvrement, cela marche pratiquement toujours, sauf cas marginaux, et les frais occasionnés sont finalement supportés par ton débiteur« .

J’ai donc mis en pratique 4 fois avec 4 huissiers différents respectivement dans les départements 75, 92 , 93 et 94 car les huissiers de justice doivent obligatoirement exercer leur compétence dans le département du débiteur.

Les modalités ne sont pas exactement identiques dans tous les cas : parfois, il faut avancer des frais qui n’ont jamais excédés 200 euros ; parfois il n’y a pas d’avance de frais, mais les frais sont finalement imputés au débiteur. Il y a en revanche des éléments du processus qui reviennent dans tous les cas :

  • Il faut obligatoirement posséder des documents en bonne et due forme pour commence, c’est-à-dire contrat passé avec le client et facture émise au client. Pour cela il n’y a rien d’autre à faire que d’y penser avant qu’un problème n’arrive !
  • Il faut laisser faire l’huissier sans interférer avec lui lorsque, par exemple, un client vous rappelle pour vous proposer de régler cela directement sans passer par l’huissier qui lui a déjà délivré un une sommation de payer
  • L’affaire prend du temps, entre 6 et 12 mois pour récupérer sa créance. J’ai constaté à plusieurs reprises que les huissiers ont horreur d’être rappelés pour qu’on leur demande où en est l’affaire : il faut simplement patienter. Il y a un principe de négociation et d’escalade qui est parfaitement maîtrisé par l’huissier : on commence donc avec une sommation de payer et au maximum on termine au tribunal de proximité.

Voilà, j’espère que mes conseils ne vous serviront pas ! Si vous souhaitez davantage d’astuces pour gérer les impayés de vos clients, c’est par ici

Partager cet article

16 Comments

  1. je trouve que ce témoignage est vraiment positif dans le sens où on se rend compte qu’il existe des solutions pour se sortir de situations qui, à priori, paraissent compliquées.
    je sais, de part ma formation d’origine et aussi de part mon entourage direct (un frère avocat d’affaires, des amis notaires et huissiers…) qu’il est plus simple qu’on imagine de récupérer ses créances impayées.
    le pb, c’est le manque d’information « publique accessible », ou tout simplement une crainte de s’adresser à la machine judiciaire, crainte que l’on peut aisément comprendre, quand on n’a pas été familiarisé avec ses rouages.

    Reply
  2. Oui, globalement ce n’est pas très dur de se faire payer. Il suffit d’avoir prévu à l’avance avec effectivement un contrat ou un bon de commande. Et après, il faut suivre la procédure qui est relativement simple à mettre en oeuvre et nécessite toujours l’intervention d’un huissier. Mais une grande partie de la procédure peut se faire soi-même.
    J’ai remarqué que plus on était strict sur les aspects administratifs, plus le contrat se passait bien par la suite, notamment avec les nouveaux clients.
    Et que quelqu’un qui dès le départ cherche a vous gruger va s’en rendre compte. Il va comprendre que vous ne lâcherez rien et que vous aurez les moyens de le poursuivre. Il va donc de lui-même renoncer.
    Une solution est aussi de demander un acompte à la commande.
    Et personnellement, pour moi, ne pas payer une prestation c’est du vol ! Ça me révolte au plus haut point quelle que soit la somme ! Et les voleurs doivent passer en justice ! Donc je ne lâche jamais l’affaire.

    Reply
  3. tu as bien raison Raf de dire que de ne pas payer une prestation, c’est du vol.
    moi non plus je ne lâche jamais. je pense de toute façon, que ça doit se voir au comportement et se comprendre aux mots qu’on emploie dans la négociation.
    je connais des free lance dans la création notamment qui ont tjs peur de s’affirmer : dans les délais de paiement, les acomptes etc…
    je pense qu’au contraire, exiger un devis signé, un acompte, un bon de commande, c’est faire preuve de professionnalisme. les deux parties s’engagent : l’une à exécuter la prestation, l’autre à payer cette prestation. ça me parait tellement plus simple ! c’est une question d’éthique, et de bon sens…

    Reply
  4. Ce que vous dites est vrai,… et pourtant : il y a très peu de freelances qui adoptent votre attitude ! Souvent, certains d’entre nous sont « intimidés » de poser leurs conditions, pensant – à tort ! – que le donneur d’ordre risque de se braquer et de confier le boulot à un autre freelance.

    Reply
  5. Raf, tu l’as dit, et bien dit : ne jamais lâcher l’affaire ! Vous avez travaillé, ce qui suppose une rémunération. Point.

    Reply
  6. Mais que faire si la facture est payée avec un chèque sans provisions et que notre débiteur est fiché Banque de France ?

    Reply
  7. Merci pour ta question Valérie. Quelqu’un peut y répondre ?

    Reply
  8. Vous pouvez demander à un huissier de procéder à une saisie-vente (coût : environ 250 €).
    En fonction de la responsabilité de votre débiteur, il pourra saisir sur ses biens personnels.
    Enfin, il est important d’apprécier si ce type de procédure en vaut la chandelle et si les chances de recouvrement ne sont pas trop faibles.
    N’oubliez pas aussi que « huissier » c’est un business donc n’hésitez pas à négocier les tarifs et surtout qu’il vous prévienne avant chaque intervention car la note peut finir salée !

    Reply
  9. Merci pour toutes ses infos, en tant que jeune freelance, ces conseils sont très utiles.
    Je rencontre actuellement ce problème avec un de mes nouveaux clients qui se trouve à l’étranger.
    J’ai déjà fait plusieurs relances (par mail) mais toujours sans résultat.
    Quelqu’un aurait-il une idée de la procédure à engager pour cette situation ?
    Merci!

    Reply
  10. de très bonnes idées et conseils pour le paiement, je rajouterai la prévention, à savoir vérifier la réputation du client, encore une solution réglée par les réseaux. La blacklist des mauvais payeurs.

    Reply
  11. MOI PERSONNELLEMENT APRES AVOIR TRAITER UN DEVIS PEINTURE INTERIEUR SUR UN PRIX FERME ET DEFENITIF d’un de mes voisins proche , son habitation qu’il louait a pris feu a 30%? j’ai commencer les travaux ,le paiement en direct aux clients sur avance de son assurance a tarder, donc le 1 er acompte de 50% regle 4 mois apres, il a fallut que je me fache pour obtenir un 2 eme acompte de 25 % , les travaux termine debut juillet 2009 , cette maison a ete loué au debut Septembre 2009 et depuis pas de reglement final, ce MR me raconte depuis plusieurs mois que son assurance a pris du retard et que il ne pouvait pas et ne voulait pas débloquer de ses deniers propre( belle moralité).
    Donc j’ai mis le dossier de recouvrement a ERS qui va se debrouiller.
    LES CLIENTS SONT DE MAUVAISE FOI ? A PARTIR DU MOMENT QUE L’ont habite cette demeure la reception se dit definitive.

    Reply
  12. Un article très pratique qui conseillera aux entreprises de faire des documents en bonne et due forme (contrat, facture), qui serviront plus tard à faire les démarches en justice. Le comportement de l’entreprise face aux huissiers.

    Reply
  13. J’ai le probleme en ce moment meme, je viens d’apprendre qu’une personne qui avait lié d’amitié, ne veut pas payer un boulot fait. Il m’avait demander de repousser la facturation pretextant un probleme financier et mainenant me plante en me disant qu’il n’y a pas de contrat !! J’ai tous ses mails et les montants qu’il propose lui meme pour que je realise ce boulot !! Cela fait bien preuve de ce que j’avance quand meme ???

    Reply
  14. Un témoignage vraiment très encouragent. Ce genre de problème fait partie du risque du métier des agents freelance. Et il est important de trouver une très bonne stratégie pour être payer à temps et sans se faire arnaquer.

    Reply
  15. Bonjour,
    Chef de projet freelance, je suis actuellement en procédure de recouvrement avec un client qui refuse de me payer et à qui, erreur monumentale, je n’ai fait signer aucun BDC (en ayant fait confiance à cet escroc comme « on se connait, on ne va pas s’embêter avec de la paperasse, hein ? »). Je n’ai que tous les mails prouvant que j’ai travaillé pour lui, les documents que j’ai produit et ont été vendus à ses clients à lui, ainsi que l’accord de principe sur mon tarif / jour.
    Je suis donc en contact avec un huissier qui lui a déjà envoyé une sommation à payer sous 8 jours, à laquelle, bien évidemment, il n’a pas répondu. Mon cas passe donc au tribunal de commerce qui me demande de produire des documents signés par mon client : impossible !
    Avez-vous déjà été confronté à une situation pareille, si oui, quelles actions avez-vous menées pour récupérer votre dû ?

    Reply
  16. Merci pour votre témoignage ! 6 à 12 mois de délais c’est un peu long, mais si le recouvrement par huissier est efficace, ça se prend ! D’autant que les frais sont supportés par le débiteur, ça c’est vraiment top !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont signalés avec des *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Share This