Accueil » Business » Devenir freelance pour 30 euros seulement
Business

Devenir freelance pour 30 euros seulement

devenir freelance pour 30 euros

Aujourd’hui, lancer son activité ne coûte presque rien. Pour moins de 30 euros, voici comment lancer votre business de freelance.

Un nom de domaine : entre 5 et 10 euros par an

Acheter un nom de domaine, c’est indispensable. Cela peut être votre prénom et nom ou le nom de votre activité. Plusieurs sociétés en vendent, comme Gandi, Ovh – il y en a beaucoup d’autres.
Option gratuite : créer une page pour votre activité sur Facebook.

Un hébergement pour votre blog : 20 euros par an

Pour être accessible, votre nom de domaine doit être hébergé. Il existe des dizaines de sociétés qui vendent de l’hébergement – certains proposent des packs nom de domaine + hébergement.   
Option gratuite : utiliser un service gratuit de création de blogs, comme blogger, overblog,… Dans ce cas, vous pouvez aussi zappé l’achat d’un nom de domaine 🙂

Un template pour votre blog : gratuit 

Il existe des milliers de thèmes gratuits pour votre blog – un thème est le design d’un blog. Vous pouvez en trouver ici, mais en faisant une recherche sur Google, vous devriez trouver votre bonheur.

Un carnet pour prendre des notes, écrire vos idées, gérer vos projets… : entre 5 et 10 euros

Option gratuite : utiliser Google Docs.

Total : 30 euros, voire moins, beaucoup moins.

OK, j’avoue que c’est un peu tiré par les cheveux, mais mon propos est de vous dire que se lancer n’est pas une question d’argent. Vous pouvez très bien commencer à raconter ce que vous souhaitez faire, expliquer votre démarche avant même d’avoir vos premiers clients.

Partager cet article

11 Comments

  1. j’aurais ajouté le prix de la création de cartes de visite, indispensable à mon avis

    Reply
  2. @Mathilde bonne idée oui – même si je ne les considère pas comme obligatoire.

    Reply
  3. Vista Print de permet de créer ses cartes de visites a des prix très abordables.
    @oliviersion

    Reply
  4. Sauf que, pour avoir des contrats, il faut un numéro siret, donc déclaration à l’URSSAF et tout le tralala…
    Je trouve dommage de publier un tel billet. Déja pour faire ça il faut un ordinateur, qui ne tombe pas du ciel, une connexion internet, un numéro de téléphone pro. On se rapproche des 100 à 200 € par mois.
    Il faut donc mieux prévoir 2000 à 5000 € pour créer son activité.

    Reply
  5. j’aurais tout de même ajouté :
    – un ordinateur : entre 500 et 2000€
    – une connexion à internet : 30€/mois
    – certaines licences de logiciels : selon activité
    Pour les licences on peut néanmoins attendre d’avoir décroché quelques contrats avant de s’en acquitter.

    Reply
  6. @Olivier c’est juste
    @Raphaël Y. Pour te répondre :
    1) Tu peux passer en portage, en auto entrepreneur… zéro frais.
    2) Pour l’ordinateur, évidemment, internet aussi, téléphone pro bof… tu as raison, même si tu peux toujours te débrouiller
    Et puis, si on suit cette logique, on peut aussi ajouter des locaux, un standard, un expert comptable, un commercial, une machine à café…
    🙂
    Le but du jeu ici n’est pas de se dire ce qu’on peut rajouter mais ce qu’on peut enlever pour démarrer. Et que souvent, on se met des bâtons dans les roues pour se lancer, alors qu’au final, il ne faut vraiment pas grand chose 😉

    Reply
  7. @rkn14, @Raphaël Y. @Olivier Sion
    On peut aussi lister TOUT ce qu’il faut 😉
    > carte de visite
    > ordinateur
    > internet
    > licence de logiciels
    > statut
    > un numéro de tél pro

    Reply
  8. Dominique, je suis à 100 % d’accord avec toi.
    @ Raphaël et rkn14 : si vous êtes là, c’est que vous avez déjà un ordi et une connexion Internet !
    J’ai démarré avec :
    – mon ordi perso – à l’époque, un Mac Performa,
    – ma connection Internet perso – à l’époque, un modem interne façon escargot… mais bon, c’était en 2001 ! ;),
    – et mon téléphone portable perso,
    soit une mise de fonds de 0 euro très exactement.
    Après plusieurs mois et quelques clients, je suis passée à l’ADSL, j’ai investi dans un ordi plus puissant et dans les licences de logiciels, et j’ai pris une ligne de téléphone fixe dédiée à mon activité professionnelle.
    Je n’ai toujours pas de nom de domaine (faudrait peut-être que j’y pense maintenant, ça ferait plus pro), mon blog est hébergé sur WordPress (0 euro) avec un Template WordPress (0 euro).
    J’ai créé moi-même mon logo et je l’ai fait exécuter par mon mari qui est maquettiste ; à défaut de mari, on a toujours un ou une ami(e) qui peut s’en occuper… de plus en plus de gens savent se débrouiller correctement avec Photoshop et/ou Illustrator ; de plus, pas besoin d’une illustration sophistiquée, choisir une belle typo et de belles couleurs peut suffire. Si vous tenez à une belle créa, vous pouvez demander à des étudiants en arts appliqués (Estienne, Duperré, Corvisart) de plancher pour vous : ça vous coûtera moins cher et eux seront contents de se faire la main et de remplir leur book.
    Avec mon logo, j’imprime moi-même mon papier à en-tête, au fur et à mesure de mes besoins, sur mon imprimante de bureau (même pas une laser, simplement une jet d’encre de bonne qualité).
    Seule « grosse » dépense, je fais imprimer mes cartes de visite chez un imprimeur, encore qu’il me soit arrivé aussi de les imprimer moi-même sur du bristol fort – le seul truc embêtant dans ce cas-là étant de les massicoter ensuite soi-même, à la main, avec un XActo bien aiguisé… mais comme on n’a en général pas besoin de 150 cartes de visite par semaine, c’est vite vu !
    Un tuyau économique : essayez de trouver un imprimeur qui vous les fera « en amalgame », c’est-à-dire groupées avec d’autres demandes sur la même plaque offset (un exemple : http://www.patgaret.com/Cartes.html), ou même carrément sur des chutes destinées à être massicotées et à partir à la poubelle.
    Voilà voilà !!! 😉

    Reply
  9. @Anne waouh, merci pour ce beau commentaire… et des conseils pour les cartes de visite 🙂

    Reply
  10. J’ai suivi le même parcours ou presque qu’Anne, sauf que j’ai dû acheter un Mac d’occasion (6 mois d’ancienneté à moitié prix). Le logo je l’ai fait moi même. Un pote me l’a repris proprement en deux coups de cuillers à pot sur Illustrator en échange d’un service. J’ai imprimé mes cartes de visite en amalgame (3500 ex pour 50 euros TTC, tout quadri, et recto verso s’il vous plait… j’ai de quoi écouler mon adresse pour 1000 ans). Et je n’avais pas de site Internet, encore moins de blog !
    Je trouve que je dépense plus aujourd’hui dans ma com’ (forfait téléphone portable, internet, pub annuaire etc…) alors que je bosse moins. P’têt que je vieillis…

    Reply
  11. Plutôt intéressant ces petits calculs. Le plus dur à faire pour devenir un freelance professionnel est surtout de se faire connaître, et d’avoir de la notoriété au sein de concurrence qui devient de plus en plus rude. Mais l’idée de créer un blog à son image est plutôt judicieux. Bel article!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont signalés avec des *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This