Accueil » Business » Le guide pour devenir freelance, épisode 1 : faites un business plan
Business

Le guide pour devenir freelance, épisode 1 : faites un business plan

business plan freelance

Appelez-le business plan ou plan d’affaires, peu importe : faites-en un !

En tant qu’aspirant freelance, c’est un outil très important, qui va vous aider à poser les fondamentaux de votre futur business… Bien évidemment, il est inutile de vous lancer dans des projections à 3 ou 5 ans. Non : visez beaucoup plus près, une année suffit largement. 

Il existe mille et manière de faire un business plan (tapez cette association de mots dans Google sur Internet, vous verrez). Personnellement, je pense que plus c’est simple, plus c’est utile – et, en plus, vous n’aurez pas forcément besoin d’un tableur 😉

Le plan d’affaires du futur freelance

1) Définissez votre business en un petit paragraphe, de 2 à 3 phrases maximum.

Vous le verrez : l’exercice n’est pas évident, mais cela vaut vraiment le coup de s’y essayer. Tentez d’être le plus synthétique possible.

Attention : trouvez les mots justes nécessitent parfois du temps, mais c’est souvent le temps nécessaire pour que votre business s’impose à vous.

Quand vous les aurez, vos mots, vous « verrez » votre business – presque physiquement. Et si vous bloquez, écrivez ce que vous ne voulez pas faire : cela peut vous aider à y voir plus clair sur ce que vous voulez vraiment 🙂


2) A qui vous adressez-vous ?

Vos services s’adresseront-ils plus à des entreprises, des administrations, des associations, des agences de communication,… à toutes ?

Avec quels clients aimeriez-vous travailler ? Dans quel milieu professionnel vous sentez-vous le plus à l’aise ?

Ne négligez pas cette étape car savoir à qui vous destinez vos services aura des conséquences sur votre future prospection, votre communication ou votre politique commerciale.


3) Quels sont vos objectifs et comment allez-vous les atteindre ?

Partez du principe que cela va être long et dur plutôt que simple et rapide – cela vous évitera ainsi de tomber de haut si vos objectifs ne sont pas atteints 😉

Soyez modeste dans vos projections – affinez-les, par exemple, en discutant avec d’autres freelances qui évoluent dans le domaine qui vous intéressent.

Inspirez-vous aussi de votre vie de salarié : combien payez-vous les prestataires de l’entreprise qui vous embauche ? Épluchez leur devis, et tirez-en des leçons.

Une fois vos objectifs écrits, décrivez ensuite les moyens qui vous permettront d’y arriver. Pour vous aider, faites un tableau avec deux colonnes : d’un côté vos objectifs, dans l’autre, les moyens pour y arriver.

Et vous, freelances déjà en activité, faites-vous un business plan ?

4) Scrutez vos dépenses

Prévoir des rentrées, c’est bien mais quand on commence comme freelance, l’argent sort (souvent) plus vite qu’elle ne rentre.

Certes, les sommes ne sont pas (toujours) énormes, mais au final, cela fait toujours un budget. L’important est donc de bien lister vos dépenses, histoire de voir où vous allez.

Partager cet article

9 Comments

  1. Peut–être implicite dans le chapitre deux, mais qu’il est nécessaire d’afficher en clair, l’étude de marché même à son niveau individuel (son état, sa dynamique, ses acteurs). Y a-t-il une demande réelle, potentielle pour l’activité visée? Quelle est la structure de ce marché, qui sont mes concurrents, actuels, mais aussi, à venir. Par expérience, je sais qu’on ne devrait pas faire l’impasse sur ce questionnement plutôt que de le faire à postériori. Il ne s’agit pas d’inhiber ses envies de liberté mais ne pas être aveugle aux réalités présentes, futures mais aussi passées. Avez-vous des éléments à apporter dans cette perspective?

    Reply
  2. @lionel merci, très bonne remarque. On peut en effet enrichir le business plan avec la dimension concurrentielle.

    Reply
  3. Dans le business plan pensez à l’assurance rc pro . Elle vous couvrira si vous commettez une erreur , aux conséquences facheuses .
    Elle vous rendra plus crédible devant vos clients .
    Charles de Castelbajac
    http://www.protexi.fr

    Reply
  4. I will prepare and some day my chance will come.

    Reply
  5. Le secret du succès,nous devons faire un effort continu.

    Reply
  6. Le secret du succès,nous devons faire un effort continu.

    Reply
  7. Bon, je vais faire tout ça depuis mon bureau actuel à Montreuil, mais ca le fait quand même!

    Reply
  8. Très bon, le partage fait de vous une meilleure personne.

    Reply
  9. Choosing the best kind of company could be a significant part of that, If you’re considering a move into the Los Angeles area. Within this short article, we’ll take a look at some of the important facets that should go into your search for the right guys to tote around your important stuff, as well as some of the parts that might best suit how you want to live.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont signalés avec des *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Share This