Accueil » finance » Page 2

finance

Freelances : comment bien gérer sa facturation

Article mis à jour le 16/02/2017 Le freelance dispose de plusieurs choix pour facturer ses prestations à son client. Si certains sont plus avantageux pour le freelance, ils sont aussi plus risqués. Une question presque existentielle. La méthode de facturation d’un freelance reflète bien souvent les contraintes de son secteur. Ce qui n’a rien d’anormal. Un avocat réputé ne va pas facturer comme un jeune consultant. Pour être certain de ne pas vous tromper, le blog de Freelance revient sur les différentes méthodes de facturation. Facturations encadrées Encore faut-il avoir le choix. Certaines professions libérales sont soumises à des obligations légales en termes de facturation. Assurez-vous alors de ne pas faire partie de ces activités. Il s’agit cependant de professions particulières : com...

Freelance : 5 moyens pour communiquer sans se ruiner

Aujourd’hui, un freelance doit absolument communiquer pour attirer le regard d’un prospect. Mais sa trésorerie ne lui permet pas de faire des folies. Heureusement, il existe des solutions.  Sortir du lot. Tel est, bien souvent, le premier objectif du freelance. Mais une campagne de communication coûte cher. Quant au bouche-à-oreille, il met trop de temps à donner les effets escomptés. C’est la raison pour laquelle les indépendants doivent embrasser les nouveaux outils de communication offerts par le net. Voici les principaux sur lesquels vous ne pourrez pas déroger. Communiquer sur les réseaux sociaux Autant le dire, c’est une évidence. La présence d’un freelance ou d’une entreprise sur les réseaux sociaux ne se discute même plus. C’est comme si vous doutiez de l’utilité d’un site internet...

Les réponses à vos questions

Il peut être difficile pour un freelance débutant d’obtenir des réponses à toutes les questions qu’il se pose. A qui s’adresser pour avoir les meilleures réponses ? Parfois, même formuler la question pour qu’elle soit la plus claire possible peut devenir un challenge ! Pour vous aider à démarrer, voici les réponses aux 3 questions plus souvent posées :   1 – Combien dois-je facturer ma prestation ? C’est sans doute à cette question qu’il est le plus difficile de répondre ! Nombreux sont ceux d’entre vous qui se lancent dans le freelancing avec l’idée erronée que proposer de meilleurs tarifs que vos concurrents vous permettra d’avoir plus de clients et de vous forger une solide expérience tout en constituant un carnet d’adresses. Le problème de cette méthode, c’est que vous aurez beau ...

Les freelances et l’argent

Vous l’avez peut-être déjà écouté, mais revoici un de mes épisodes préférés de la Radio des Freelances sur… l’argent ! Planifier, anticiper les périodes creuses, investir, se former,… J’ai demandé à quelques freelances de nous parler de leur rapport à l’argent. Passionnant.

« Je peux l’avoir pour moins cher » : Que répondre face à ce type de client

Quand est freelance, il peut nous arriver d’entendre une phrase qui ne fait pas plaisir. Elle est souvent prononcé par nos clients quand notre devis semble trop cher. Mais alors que faire ? Voici quelques éléments de réponses. Ce n’est pas grave : 1) Votre client ne sait peut-être tout simplement pas évaluer le prix d’une prestation : eh oui, c’est facile de dire que c’est cher, mais sait-il réellement le coût de la solution qu’on lui propose ? A vous de le lui expliquer clairement. Et s’il ne comprend toujours pas, cela confirme que vous aurez du mal à travailler avec lui. 2) Se battre sur les prix n’a pas beaucoup de sens. Il y a toujours quelqu’un de moins cher que vous. Et si vous acceptez le tarif que vous propose ce client, vous ê...

5 outils pour dématérialiser son travail signés Buzz trotter

Je vous ai récemment parlé de Buzz Trotter, la belle aventure qui attend Julie et Vincent, deux freelances bordelais. Je leur ai demandé de nous envoyer une petite « carte postale » tout au long de leur périple, dont voici la première. Avant de partir en voyage, le plus long est d’organiser son travail, pour qu’il soit toujours possible d’y accéder à l’autre bout de la terre. Cette affaire est moins compliquée qu’il n’y paraît, surtout dans la plupart de nos métiers, où beaucoup de choses peuvent être dématérialisées. Finis les classeurs de factures ou les documents papier, maintenant on archive et on classe virtuellement ! Synchroniser nos fichiers J’utilise DropBox depuis plus d’un an car grâce cet outil, je synchronise mes deux ordinateurs et surtout ...

Les freelances et l’argent : « Constituez-vous un pécule pour les périodes creuses »

Suite et fin de notre semaine sur l’argent, avec l’interview de Michael, du blog l’Esprit-riche. Un blog où il parle beaucoup d’argent… Quand on est freelance, nos revenus font souvent le yoyo. Quels conseils peux-tu nous donner pour être moins stressé et plus zen ? Le problème N° 1 des freelances est en effet ce qu’on appelle les trous dans l’activité. Si un client vous lâche ou si vous n’arrivez pas à en trouver de nouveaux, cela peut être compliqué. Il y a plusieurs types de trous possibles. Le plus évident reste le manque d’activité. Lorsque nous avons un trou dans notre activité, cela signifie que d’ici 1 à 2 mois, nous allons avoir un trou dans nos finances. Pour se prémunir de ces effets négatifs, il n’y a pas de solu...

Les freelances et l’argent : quelques idées pour faire des économies au quotidien

En tant que freelance, nous sommes soumis à des aléas financier souvent (très) importants, d’où l’importance d’avoir, en cas de période creuse, les bons réflexes au niveau financier. Aujourd’hui, je vais donc vous lister quelques idées pour économiser de l’argent. L’idée n’est pas de nous serrer la ceinture inutilement, mais simplement de réfléchir à la façon dont on dépense notre argent pour essayer de le faire plus intelligemment 😉 Je suis sûr que vous avez aussi de bonnes combines pour consommer malin : faites-nous en profiter ! Se faire un budget, et s’y tenir Chaque mois, au regard des dépenses faites le mois précédent, bâtissez un budget. Un simple tableau dans Excel fera l’affaire ou une feuille A4. Listez vos dépenses récurrence...

Devenir freelance pour 30 euros seulement

Aujourd’hui, lancer son activité ne coûte presque rien. Pour moins de 30 euros, voici comment lancer votre business de freelance. Un nom de domaine : entre 5 et 10 euros par an Acheter un nom de domaine, c’est indispensable. Cela peut être votre prénom et nom ou le nom de votre activité. Plusieurs sociétés en vendent, comme Gandi, Ovh – il y en a beaucoup d’autres. Option gratuite : créer une page pour votre activité sur Facebook. Un hébergement pour votre blog : 20 euros par an Pour être accessible, votre nom de domaine doit être hébergé. Il existe des dizaines de sociétés qui vendent de l’hébergement – certains proposent des packs nom de domaine + hébergement.    Option gratuite : utiliser un service gratuit de création de blogs, comme blogger, overblo...

Le guide pour devenir freelance, épisode 1 : faites un business plan

Appelez-le business plan ou plan d’affaires, peu importe : faites-en un ! En tant qu’aspirant freelance, c’est un outil très important, qui va vous aider à poser les fondamentaux de votre futur business… Bien évidemment, il est inutile de vous lancer dans des projections à 3 ou 5 ans. Non : visez beaucoup plus près, une année suffit largement.  Il existe mille et manière de faire un business plan (tapez cette association de mots dans Google sur Internet, vous verrez). Personnellement, je pense que plus c’est simple, plus c’est utile – et, en plus, vous n’aurez pas forcément besoin d’un tableur 😉 Le plan d’affaires du futur freelance 1) Définissez votre business en un petit paragraphe, de 2 à 3 phrases maximum. Vous le verrez : l&r...

Comment se faire payer coûte que coûte ?

Lors de notre dernière rencontre entre freelances, j’ai « retrouvé » François Dewaste, chef de projet Web freelance, avec qui j’avais travaillé dans une autre vie. Il m’a raconté comment il réglait ses problèmes d’impayés – un problème qui, malheureusement, nous arrive de temps en temps. Radical et efficace !

Freelances, comment augmenter votre CA avec un devis à tiroirs

L’autre jour, un de mes clients m’a demandé une plaquette pour une de ses nouvelles activités. A première vue, un petit projet… mais pourquoi ne pas essayer de le rendre plus gros ? Résultat, je suis arrivé avec un devis à tiroirs : le devis pour la réalisation et la rédaction de ladite plaquette, mais aussi des estimations chiffrées et des maquettes pour un emailing de prospection et une newsletter pour fidéliser les clients qui utilisent déjà le service en question. Bien évidemment, j’avais préparé les explications qui vont bien pour justifier les présences de ces deux nouveaux éléments, qui étaient pertinents par rapport au business et aux objectifs de mon client. Au final ? J’ai multiplié par deux le budget de départ et inscrit dans le temps cette collabor...