Accueil » mindset » Page 2

mindset

3 Règles d’or à respecter pour lancer sa carrière de freelance

La plupart des freelances sont unanimes, le plus dur, c’est de se lancer. Après avoir évolué au sein d’une entreprise où chaque salarié a son rôle défini, devenir multi-tasks peut s’avérer périlleux. Pour vous aider à bien commencer votre carrière de freelance voici 3 règles d’or à respecter.    Avoir un projet clair en tête Quand vous vous lancez en indépendant, vous devez savoir où vous allez. Premièrement, cela vous rassurera. Deuxièmement, cela permettra à vos clients de s’y retrouver. Vous devez vous poser les bonnes questions : « Est-ce que je vais répondre à un besoin identifié ? » ; « Qui sont mes potentiels clients ? » ; « La concurrence est-elle forte ? ». Si vous parvenez à répondre à toutes ces questions, alors vous êtes sur la bonne voie. Créer son réseau (et ...

La réforme des « autonomos » : que proposent nos voisins espagnols aux freelances ?

Les « autonomos » sont en Espagne ce que les travailleurs indépendants sont en France. Comme l’État français, le gouvernement espagnol a décidé de flexibiliser et d’améliorer le statut d’indépendant, notamment en réformant El Real Decreto Ley d’avril 2013. Promouvoir le statut d’indépendant. Le gouvernement espagnol avait voté en 2013 une loi rendant plus accessible l’auto-entrepreneuriat. Ciudadanos, le parti politique espagnol qui se veut le « défenseur des droits du peuple » en collaboration avec le Parti Popular remet au goût du jour cet objectif. Il a décidé de réformer la loi de 2013 pour encourager encore plus les chômeurs et les travailleurs salariés en situation de précarité à se lancer en indépendant. Une nouvelle loi approuvée par le Congrès des députés espagnols qui doit désorm...

Freelance et parent : congés maternité/paternité comment ça se passe ?

Contrairement aux salariés, les freelances, lorsqu’ils attendent un enfant, reçoivent une indemnisation qui ne leur permet pas de prendre des congés maternité/paternité en toute tranquillité. Mathilde Bermond-Hurst, freelance en graphisme, a eu deux enfants. Elle nous fait part de son expérience. La freelance est habituée à la précarité. Elle a commencé à travailler en 2007. Et contrairement à la plupart des indépendants, elle n’est pas affiliée au RSI (régime social des indépendants) mais à la Maison des Artistes : « La Maison des Artistes est une association qui assure la gestion du régime de Sécurité sociale des artistes auteurs pour la branche des arts graphiques et plastiques. J’ai préféré bénéficier de cette couverture car, grâce à elle, on me fournit un accompagnement et plus de vis...

L’humour, un kit de survie quand on est freelance ?

Muriel Keuro, conseillère en immobilier à Paris depuis quinze ans, nous explique comment l’humour peut permettre aux freelances de désamorcer des situations délicates. Au cours de sa carrière, cette membre du réseau Sextant France a parfois dû user d’humour pour accomplir au mieux son travail. L’humour pour éviter l’affrontement avec le client Pour Muriel Keuro, l’humour permet de dédramatiser une situation. « Quand on appartient à un monde où on parle beaucoup d’argent, il est important de recourir à l’humour ». Au cours de ses missions immobilières, elle a un jour été confrontée à un client qui trouvait ses honoraires excessifs. Habituée, à ce type de situation, Muriel rebondit aisément en lui expliquant que ses honoraires constituent l’intégralité de son salaire. Elle y ajoute, avec le ...

Comment optimiser son temps entre deux missions

En tant que freelance, vous êtes parfois confronté à des creux entre deux missions. Que faire alors pour optimiser ce temps et ne pas culpabiliser ? Votre statut de travailleur/se indépendant(e) offre de nombreux avantages. Mais la liberté ne doit pas pour autant vous faire mettre de côté une certaine rigueur. Voici quelques conseils pour optimiser votre temps. Oser prendre du temps pour soi Li-ber-té. Si vous avez opté pour une vie de freelance, c’est aussi pour avoir du temps pour vous. Vous qui n’êtes pas abonné au traditionnel 9h-18h, ne culpabilisez pas lorsque vous vous octroyez un moment de plaisir. N’hésitez donc pas à vous rendre à la salle de sport en plein après-midi quand les autres travaillent, à aller voir une exposition ou bien simplement à vous plonger dans un roman. En pre...

Ne laissez pas vos collaborateurs vous rendre fou !

Si comme la plupart des gens vous passez la majorité de votre temps au travail (entreprise, espace de coworking…), assurez-vous de ne pas recréer les mêmes frustrations que lorsque vous étiez un enfant en conflit avec ses camarades. Pour 90% de la population, l’affrontement n’est pas un état naturel. Avez-vous tendance, vous aussi, à éviter, voire nier, les situations conflictuelles sur votre lieu de travail ? Il est vrai que c’est tellement plus facile, lorsque la relation avec un collaborateur s’envenime, de rejeter la faute sur lui. On s’endort plus sereinement si l’on est convaincu de n’avoir aucune responsabilité dans le conflit ! Pourtant, pour être un bon leader, il vous faut être capable de prendre du recul et de juger la situation avec objectivité. Alors en cas de conflit, n’atten...

Atteignez vos objectifs avec le “Miracle Morning”

Vous voulez vous lever le matin avec la sensation de pouvoir soulever des montagnes ? On vous conseille le Miracle Morning pour atteindre vos objectifs.

5 séries pour devenir un meilleur Freelance

Notre sélection des séries 2016 qui vous aiderons à devenir un ou une meilleur freelance. Attention, ce contenu peut être très addictif...

Pourquoi il ne faut jamais travailler gratuitement

Les freelances débutants se sentent parfois obligés de travailler gratuitement. N’en faites rien. Cela n’apporte rien de bon. Qu’il est dur de démarrer son activité : pas de référence, pas de savoir-faire commercial, et encore moins de confiance en vous. Certains n’hésitent plus d’ailleurs à travailler gratuitement. Une démarche désespérée que les freelances n’ont pas intérêt à imiter. Voici pourquoi : Cela ne fait pas vivre Au départ, vous vous dites : « je vais travailler gratuitement. De cette façon, on va voir ma valeur et faire appel à moi à l’avenir ». C’est une logique qui a du sens. Mais, en réalité, le pari est trop risqué. Déjà, parce que vous ne pouvez pas savoir si ce « client » va faire appel de nouveau à vous ou non. Eh oui ! Il est libre de vous utiliser et de passer à autre...

Pourquoi une startup a t-elle intérêt à passer par des freelances?

Une startup ne pense pas toujours à faire appel aux services des freelances. Et pourtant, ils apportent tellement d’avantages. La preuve. Une évidence. Entre les freelances et les startups, la compréhension devrait être totale. Mais c’est loin d’être toujours le cas. Les freelances évitent parfois les structures fragiles financièrement. Quant aux startups, elles préfèrent souvent faire les choses en interne… en attendant d’avoir un peu de budget. Bien sûr, les startups saisissent l’intérêt de passer par un freelance, mais elles préfèrent les connaître. Et puis la marque d’une entreprise rassure. Ce n’est pas une seule personne, mais toute une structure qui s’occupe de vous. Pour dépasser ces dernières craintes, nous vous rappelons les avantages que vous avez à passer par un freelance :

Les techniques simples pour pérenniser son activité de freelance

Les freelances n’ont pas la sécurité de l’emploi. Mais il existe des méthodes pour être performant tous les jours et pérenniser son activité. Voici nos astuces. La sécurité de l’emploi pour le freelance ? Plutôt une vue de l’esprit. L’incertitude règne chez les freelances. Il existe cependant une technique simple pour garder ses clients et son statut : être bon dans ce que l’on fait. Et cela suppose une certaine méthodologie. Retour sur les bonnes pratiques de travail quand on s’engage dans une vie de freelance.

Génération Z : la 1ère génération à être massivement freelance

Après la génération Y, voici la génération Z. Ils sont nés avec internet, détestent les contraintes et ne croient pas au travail stable. Autrement dit, ce sont des freelances en puissance. La génération Y vous énerve ; la Z va vous exaspérer. Aujourd’hui âgés de 15 à 25 ans, ils sont la première génération à être née avec internet et tous les outils créés depuis. Raison pour laquelle les marques les étudient dans leurs moindres recoins. Les comprendre aujourd’hui, c’est se donner la possibilité d’anticiper les évolutions de demain. Mais qui sont ces fameux Z ? S’ils nous ressemblent, ils sont pourtant à des années-lumières de ce que fut la génération Y. Eux se sont nourris exclusivement à l’iPad, iPhone, Snapchat, Netflix… Le téléphone ne sert pas pour téléphoner, mais pour écr...