Accueil » savoir faire » Page 3

savoir faire

Pourquoi un freelance doit veiller à sa e-reputation ?

Les freelances oublient parfois l’importance d’avoir une bonne réputation sur le web. Un sujet qu’ils ne doivent pourtant en aucun cas négliger. Avoir une bonne réputation. Toutes les entreprises ont intérêt à soigner leur image. Mais, pour les freelances, c’est une question de vie ou de mort. Ils sont leur propre vitrine. Si quelque chose cloche, c’est toute leur clientèle qui peut s’évaporer. D’où l’importance d’avoir une empreinte virtuelle sans tâche. Le droit à l’oubli reste un principe, pas une réalité tangible. Il suffit d’une vieille photo ou vidéo. Toujours pas convaincu ? Voici trois raisons de faire un petit check-up virtuel.

Pourquoi travailler avec un chef de projet freelance ?

Les entreprises ne pensent jamais à engager un chef de projet en freelance. Ils ont tort. Le statut peut leur permettre de progresser en très peu de temps. « Est-ce que ce n’est pas plus pratique de travailler avec quelqu’un en interne ? » En général, les entrepreneurs n’engagent pas un chef de projet en freelance. Trop instable à leurs yeux. À choisir, ils préfèrent engager un CDI. À ceux qui doutent de l’opportunité du freelance en matière de gestion de projet, nous vous rappelons les atouts du freelance pour ce métier.

Quelles compétences en freelance recherchent les entreprises ?

Les entreprises n’ont pas toujours les moyens de recruter les personnes en CDI. Voici les profils qu’elles ont intérêt à recruter en freelance. Le succès d’une entreprise se mesure aux compétences de ses collaborateurs. C’est impossible autrement. Malheureusement, les startups, PME et ETI n’ont pas toujours les moyens de recruter les cracks. Et puis, ce n’est pas toujours utile. Le temps de vie des projets ne nécessite pas toujours le recrutement en CDI d’un profil technique. En recherche de souplesse, voici trois métiers qu’elles recrutent fréquemment en statut de freelance.

Pourquoi les couveuses font du bien aux freelances ?

Un freelance a parfois peur de se lancer. Pour se donner le maximum de chances, les indépendants ont la possibilité d’intégrer une couveuse. Pratique et gratuit. Mais les places sont chères. Une liberté encadrée. Avec le mentorat, les incubateurs et accélérateurs, les entrepreneurs ont la chance de pouvoir être assistés dans leur éternelle quête de croissance. Pas les freelances. Enfin c’est ce que pense un grand nombre d’entre eux. Pourtant, les couveuses sont là pour les aider. Qu’est-ce qu’une couveuse ? C’est un endroit où les freelances peuvent se rassembler pour tester leur concept, corriger les erreurs et valider le marché de leur activité.

Freelance : comment rédiger un contrat

Même si le freelance est de nature optimiste, il a besoin d’apprendre à rédiger un contrat de freelance, afin de ne pas se retrouver désarmé quand surgit un litige. C’est la base. Si un freelance ne veut pas se faire balader, il doit apprendre à rédiger ses contrats. Oui, mais comment ? Devant toutes vos questions écrites sur le Blog du freelance, nous vous proposons de revenir sur cet épineux problème.

Etes-vous prêt à devenir freelance?

Beaucoup de salariés ne savent pas s’ils sont prêts à devenir freelance. Si vous en faites partie, voici cinq signes qui devraient vous aider à y voir plus clair. « Suis-je prêt à sauter le pas ? » Cette question, d’abord lancinante, s’impose petit à petit au fil des mois. Preuve que votre vie de salarié ne vous satisfait plus entièrement. Mais, si l’envie est une chose, l’aptitude en est une autre. Voici les signes qui devraient vous convaincre de définitivement embrasser une carrière de freelance. Vous voulez travailler selon vos horaires Tout le monde aime, dans un premier temps, avoir des horaires. Cela structure les vies. Mais au fil des années, le poids des contraintes évolue : un enfant à chercher à l’école, des engagements associatifs, une activité complémentaire pour arrondir les ...

3 stratégies pour gérer un mauvais payeur

Article mis à jour le 02/02/2017 Les freelances ont tous rencontré un mauvais payeur de plus ou moins bonne foi. Voici quelques conseils pour les gérer dans la bonne humeur. « Bonjour. Je vous rappelle à propos de la facture N°75B34. Sauf erreur de ma part, je ne crois pas avoir reçu de règlement de votre part. Est-ce que vous voudriez… » Toute sa vie, le freelance sera confronté, tôt ou tard, à un « mauvais payeur ». Une expression qui, d’ailleurs, ne correspond pas à la réalité. Il n’y a pas de « bons payeurs » d’un côté et de « mauvais payeurs » de l’autre. Beaucoup sont intègres. Malheureusement, la comptabilité n’est pas toujours leur fort. Et puis, il y a les autres : les « filous », les « bandits », les « menteurs ». Ceux-là sont une plaie pour les professionnels indépendants. Ils p...

Freelance : 3 stratégies pour fidéliser ses clients

Comme n’importe quel entrepreneur, le travailleur freelance doit trouver des moyens de fidéliser sa clientèle.   Il ne suffit pas de gagner des clients. Encore faut-il les garder et, si possible, pendant de longues années. Malheureusement, cela ne se décrète pas. Une seule solution existe  pour les retenir : les bichonner, les cajoler, les mettre en avant. Comment ? Voici trois stratégies qui fonctionnent pour tous les freelances. Apprendre à reconnaître ses bons clients On ne fidélise pas ses clients de la même façon. Celui dont dépend 80% du chiffre d‘affaires mérite un peu plus d’attention que le dernier arrivé. Et puis, il y a les autres : ceux dont le potentiel « business » est important. Une filiale, une startup en pleine croissance, etc. Il est donc indispensable de réaliser une lis...

Écrire une proposition commerciale dans les règles de l’art

Avant d’espérer signer un contrat, il faut envoyer une proposition commerciale. Une étape que les freelances négligent un peu trop souvent.  C’est le moment où il ne faut pas se tromper. Trop souvent, les freelances ne soignent pas leur proposition commerciale. Une véritable faute professionnelle. D’autant plus grave que ce document a pour but de convaincre son prospect. Il va le lire, l’étudier, peser le pour et le contre. Il suffit d’un propos vague, d’un graphisme bâclé pour le perdre. C’est la raison pour laquelle le Blog du freelance vous donne ses conseils pour bien rédiger une proposition commerciale. Soyez certain des besoins de votre client Tous les clients sont uniques. C’est connu. Aussi est-il important d’apprendre à les connaître. Comment ? En leur posant des questions : qu’es...

Etre meilleur que les autres freelances

Des graphistes, il en existe des milliers. Idem pour les consultants, les développeurs, les traducteurs, les rédacteurs, les community managers freelances,… Pour un client, le choix est plus difficile qu’hier – à compétences égales s’entend. Du coup, ce qui va distinguer un freelance d’un autre, va se cristalliser dans les « à-côtés », ces zones qui ne concernent pas directement votre compétence mais qui adressent plus le « comment » vous l’exprimez. Autrement dit : votre humanité et la confiance que vous inspirez à Vos clients. Dès lors, C’est notre faculté à répondre humainement à nos clients  ; cela signifie lui proposer aussi des idées (oui, gratuitement, aussi), à le critiquer s’il le faut, à lui faire voir son business comme il ne le vo...

Freelances, formez-vous grâce à Youtube

Youtube est certainement l’un des centres d’apprentissages les plus fournis du monde. Et, pour ne rien gâcher, il est… gratuit ! Sur Youtube, on trouve des milliers de contenus de valeur, vous permettant d’apprendre à faire des makis ou coder en php. Beaucoup d’entre eux sont produits par de vrais experts, des passionnés ou des personnes simplement généreuses. Conclusion ? Pourquoi s’en priver ? Identifiez une compétence que vous souhaitez acquérir dans le cadre de votre activité (apprendre le HTML, vous perfectionner en anglais, maîtriser photoshop ou un logiciel d’envoi de newsletter,…), puis faites une recherche sur Youtube. Ensuite, analysez ce qui en ressort à l’aide de deux critères : – le nombre de vues (une bonne vidéo est...

Freelances, comment bien utiliser les # (hashtags) sur les réseaux sociaux ?

Si vous avez des comptes sur les réseaux sociaux, comme Twitter, vous avez sûrement dû apercevoir ce petit symbole : #. Il s’agit d’un hashtag, voyons comment vous pouvez l’utiliser au mieux sur les réseaux sociaux pour votre communication de freelance.   Les # ou hashtags font partie du paysage des réseaux sociaux. Vous les voyez même aujourd’hui dans certaines émissions télévisées. Un # ou hashtag est ce petit signe qui va vous permettre de contextualiser un message posté sur un réseau social, majoritairement sur Twitter, l’endroit où ils sont les fréquemment utilisés. Un # ou hashtag se place avant un mot ou un groupe de mot : #freelance, #fierdetrefreelance En plaçant un # devant un mot, ce dernier devient cliquable, ce qui signifie que, lorsque vous cliqu...