Muriel Keuro, conseillère en immobilier à Paris depuis quinze ans, nous explique comment l’humour peut permettre aux freelances de désamorcer des situations délicates. Au cours de sa carrière, cette membre du réseau Sextant France a parfois dû user d’humour pour accomplir au mieux son travail.

L’humour pour éviter l’affrontement avec le client

Pour Muriel Keuro, l’humour permet de dédramatiser une situation. « Quand on appartient à un monde où on parle beaucoup d’argent, il est important de recourir à l’humour ». Au cours de ses missions immobilières, elle a un jour été confrontée à un client qui trouvait ses honoraires excessifs. Habituée, à ce type de situation, Muriel rebondit aisément en lui expliquant que ses honoraires constituent l’intégralité de son salaire. Elle y ajoute, avec le sourire, quelques boutades : « Vous savez moi aussi j’ai besoin d’un salaire (rire), je ne sais pas ce que vous en pensez, vous ? ». Le client a alors vite retrouvé son sourire et repris ses esprits : « Ah, je ne voyais pas les choses comme ça ! ».  Une anecdote qui témoigne d’une chose : l’humour permet d’éviter un dialogue de sourd entre client et freelance.

L’humour pour enjoliver le quotidien

En tant que freelance, il est important de ne pas tout prendre au sérieux. L’instabilité qui est monnaie courante dans ce secteur invite au lâcher prise pour rester motiver : « Parfois, on passe de bonnes journées, d’autres jours sont moins bons. Finalement, c’est comme un château de cartes, tout peut dégringoler à n’importe quel moment ! ». L’humour est donc ici un moyen de chasser les mauvais esprits et retrouver sa motivation même si Muriel Keuro confesse qu’il n’est pas toujours facile de rester joviale tout le temps.

Attention à ne pas en faire trop !

« Pour avoir un bon contact avec les clients, l’humour n’est pas nécessaire », nous dit-elle. Ce qui prime, c’est l’humain : il faut créer un dialogue et essayer de comprendre les clients. Toutefois, attention à ne pas tomber dans le piège de l’empathie. Le métier de conseillère en immobilier amène Muriel Keuro à effectuer des ventes de biens auxquels les clients sont attachés. Les successions sont aussi des missions difficiles car elles font souvent suite au décès d’un parent. Pourtant, elle invite à ne pas sombrer dans « la sensiblerie ». À contrario, il ne faut pas tomber dans la moquerie, la vulgarité ou le « too much » : « Je n’arrive pas avec ma valise remplie d’humour », s’exclame-t-elle. Elle arrive à savoir dès le premier coup d’œil l’attitude qu’elle doit adopter : pas d’humour, un peu d’humour, beaucoup d’humour ? Tout est une question de dosage !

Bonus : Certains freelances désamorcent le stress du quotidien en BD et avec humour, comme par exemple :

Share This