Si comme la plupart des gens vous passez la majorité de votre temps au travail (entreprise, espace de coworking…), assurez-vous de ne pas recréer les mêmes frustrations que lorsque vous étiez un enfant en conflit avec ses camarades.

Pour 90% de la population, l’affrontement n’est pas un état naturel. Avez-vous tendance, vous aussi, à éviter, voire nier, les situations conflictuelles sur votre lieu de travail ?

Il est vrai que c’est tellement plus facile, lorsque la relation avec un collaborateur s’envenime, de rejeter la faute sur lui. On s’endort plus sereinement si l’on est convaincu de n’avoir aucune responsabilité dans le conflit !

Pourtant, pour être un bon leader, il vous faut être capable de prendre du recul et de juger la situation avec objectivité. Alors en cas de conflit, n’attendez pas que la guerre éclate, anticipez, agissez.

Voici trois astuces pour désamorcer un conflit.

Ne baratinez pas

La première étape est la clarté : l’ambiguïté laisse place à de mauvaises interprétations, ce qui peut mener au conflit. En cas de doute parlez-en, posez des questions. Ne partez pas du principe que le mécontentement finira par passer. Il ne fera que se cacher dans un coin et resurgira encore plus violemment au moment le moins opportun.

Communiquez avec conviction

Utilisez des mots forts, soyez déterminé. Si vous êtes contrarié, énervé, dites-le. Plus vos mots seront « softs », moins vous serez pris au sérieux. Pensez à votre réaction lorsque vos parents vous disaient d’aller dans votre chambre : pas de « si » ou de « mais », vous y alliez sans discuter. Soyez aussi convaincants (et convaincus !) qu’eux.

Faites ce que vous dites

Pas de menaces, c’est inutile. Ce qui fonctionne c’est d’expliquer ce qui vous dérange. Il faut que ce soit clair pour votre interlocuteur. Ensuite vous pourrez trouver ensemble des solutions. Lorsque vous parlez clairement, avec conviction, ne changez pas d’avis par la suite. Une fois que vous avez dit ce que vous aviez à dire, ne vous excusez pas.

Les bons leaders sont comme de bons parents

Vous ne voulez pas détruire vos collègues ou vos supérieurs, vous voulez simplement qu’ils sachent que leur comportement vous frustre. Et comme un bon parent, vous voulez également connaître leur ressenti.

Les relations humaines sont souvent complexes et étranges, elles demandent de l’attention. Dites clairement ce que vous pensez et faites ce que vous dites, vos relations seront plus saines.

Rejoignez les 10% doués pour affronter les autres avec élégance et simplicité. C’est la marque des bons leaders. Si vous avez besoin d’aide pour faire face à quelqu’un, entrainez-vous d’abord à parler seul devant votre miroir, puis avec un ami, et ensuite vous pourrez désamorcer le conflit plus sereinement.

N’oubliez pas : plus vous parlerez clairement, plus vous gagnerez en confiance et mieux encore, plus vous deviendrez émotionnellement intelligent.

 

Source “3 Ways to Stop Your Co-Workers from Driving You Nuts” de Inc

Share This