Accueil » Business » Julie, de Buzz Trotter : « Comment travailler dans un espace de coworking à l’étranger ? »
Business

Julie, de Buzz Trotter : « Comment travailler dans un espace de coworking à l’étranger ? »

co working freelance

Vous êtes à l’étranger et vous souhaitez trouver un espace de coworking pour travailler ? Voici les conseils de Julie, qui, avec son compagnon lui aussi freelance, voyage en travaillant en Asie.

Quelques sites vont vous permettre de dégoter facilement l’espace qui vous plait, comme eworky (http://www.eworky.fr/), sharedesk (http://www.shareddesks.net/) ou neo-nomade (http://www.neo-nomade.com/) (et bien d’autres encore), mais une fois sur place, comment faire pour entrer en contact avec ce coworking space ? Voici quelques conseils qui vous permettront de passer un bon moment de travail à l’étranger – des règles qui s’appliquent aussi en France d’ailleurs(Photo de Julie au Japon, à Osaka au Jokafé)

  • Envoyez un mail quelques jours avant d’arriver. Il est toujours plus sympathique de se savoir « attendu », en envoyant un mail, les personnes en charge du coworking space seront ravies de faire votre connaissance, surtout si vous êtes étranger. Nous avons expérimenté cela à chacun des coworking spaces où nous sommes allés et cela facilitait grandement notre venue.

 

  • Demandez comment cela fonctionne. Dès votre arrivée, intéressez-vous au fonctionnement du coworking space, dans un premier temps cela valorise le travail des propriétaires du lieu et en plus cela vous permet de cerner leur manière de fonctionner. Vont-ils manger ensemble ? Combien de personnes sont là ? Y a-t-il d’autres étrangers

 

  • Est-ce que quelqu’un parle anglais ? Cela paraît bête comme ça, mais au Japon, nous nous sommes confrontés au fait que le propriétaire et les coworkers parlaient à peine anglais. Leur gentillesse a fait que nous avons pu tout à fait discuter, mais il a été impossible de les interviewer ou de leur en demander plus sur la communauté des freelances. Si l’anglais ou l’échange est important pour vous, n’hésitez pas à demander en amont.

 

  • Wifi ou câble ? Nous travaillons uniquement avec le wifi en France, pourtant dans d’autres pays le câble LAN est encore légion. Sachez donc si vous devez vous munir de votre propre câble le cas échéant, pour ne pas vous retrouver sans internet une fois au coworking space

 

  • Essayez d’entrer en contact avec les autres coworkers, cela paraît évident mais parfois la barrière de la langue est compliquée à franchir. A vous de prendre les devants en posant quelques questions aux autres coworkers, cela vous permettra aussi d’en savoir plus sur le pays et peut-être de faire de nouvelles connaissances.

Après plusieurs espaces de coworking visités en Asie, nous sommes convaincus que ces quelques astuces vous aideront à passer un bon moment de travail partagé, surtout si vous souhaitez trouver de nouvelles idées de business, des collaborateurs ou encore si vous souhaitez échanger sur le pays en question.

Pour suivre les aventures de Julie et Vincent :
Buzz Trotter : http://www.buzztrotter.com/

Partager cet article

2 Comments

  1. A noter, depuis la publication de cet article l’apparition d’un nouvel acteur facilitant le coworking à l’étranger: Copass.org. Avec un abonnement, on peut utiliser plus d’une centaine d’espaces de coworking un peu partout dans le monde!

    Reply
  2. Salut, tu peux ajouter à ta liste Bureauflexible.fr 🙂 on a monté ça en septembre, et notre concept « sans intermédiaire » porte ses fruits !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont signalés avec des *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This