Quand on est freelance, la précarité peut vite s’installer si on ne parvient pas à s’organiser. Même si les clients affluent durant une période, cela ne veut pas dire que demain ils feront appel à vos services. Il faut donc apprendre à s’organiser et à se fixer des objectifs pour éviter la banqueroute en plein milieu de mois ! Voici les 5 règles à respecter pour connaître la prospérité toute l’année !

Alimenter son blog, être actif sur les réseaux sociaux et les plateformes Internet

Pas de secret, pour qu’on fasse appel à vos services de freelance, il faut qu’on vous connaisse et qu’on puisse vous joindre facilement. Beaucoup de freelances négligent ces aspects et perdent en visibilité. Pour pallier ce phénomène, il vous suffit de toujours renseigner vos coordonnées sur vos réseaux sociaux (LinkedIn, Viadeo, Facebook, Twitter, …). L’adresse mail doit obligatoirement être communiquée. Renseigner son numéro de téléphone est également une bonne idée car vous serez plus facilement joignable. Si vous voulez aller encore plus loin, vous pouvez aussi créer votre propre blog. En y mettant des anecdotes, vos travaux (si c’est possible) ou simplement en y tenant un carnet de bord, vous serez déjà plus proche de vos hypothétiques clients.

Ne pas dénigrer ses missions et être irréprochable

Les missions n’ont pas toutes le même enjeu, on vous l’accorde ! Néanmoins, il ne faut surtout pas montrer à votre client que c’est le cas. Vous devez traiter également les petits et les gros clients car ne l’oubliez pas, quelqu’un qui vous demande peu de service à la période T peut doubler sa commande en T+1. Ayez bien ça à l’esprit et vous verrez que les commandes iront crescendo : vous aurez plus de mission et un retour positif des clients, ce qui vous permettra de percevoir un salaire toute l’année ! Bien sûr, pour atteindre cet objectif, il vous faudra équilibrer votre carnet de commande pour alterner les grosses commandes avec les petites.

Faire jouer ses connaissances

Vous avez un réseau et il doit vous servir à trouver des clients. Granovetter, sociologue spécialiste des réseaux sociaux et de la sociologie économique, l’affirme : « vous devez utiliser vos contacts pour trouver des clients et construire une réputation. Vous avez besoin qu’on vous recommande : les membres de votre réseau sont en capacité de le faire et ils doivent le faire pour vous. Par exemple, si vous êtes graphiste et que vous travaillez avec un imprimeur vous pouvez lui demander de vous recommander à ces clients. Vos clients peuvent aussi faire du bouche à oreille pour vous. Bref, encore ici, il ne faut négliger aucun des acteurs. »

Organiser ses dépenses

Enfin, en plus de mettre en place ces stratégies vous devez mieux organiser vos dépenses. Pour mettre toute les chances de votre côté, il vaut mieux imaginer que votre rémunération sera instable. Vous serez alors obligé d’épargner. Et comme ça, pas de mauvaise surprise ! Si une pénurie de clients s’installe sur votre marché et que ce n’est pas votre faute, vous aurez de quoi subsister. Idem, si du chômage structurel touche votre branche d’activité car il y’a trop de freelances concurrents, vous ne serez pas pris au dépourvu… le temps de relancer votre activité.

 

Share This