En 1997, le champion du monde d’échec Gary Kasparov est battu par Deep blue, une intelligence artificielle (IA). Depuis, on peut poser des questions à son smartphone, contrôler la santé mentale de ses employés via les mails qu’ils envoient, établir des bilans médicaux détaillés grâce à une radiographie. Autant de domaines dans lesquels l’intelligence artificielle s’immisce lentement mais sûrement. Comment ce phénomène se développe-t-il pour les travailleurs indépendants ?

 

Une recherche de clients plus précise et plus rapide

Depuis environ deux ans, les chatbots fleurissent. Ces robots virtuels capables de dialoguer en direct sur une conversation instantanée, se développent sur les sites de recrutement et facilitent grandement les recherches. Sur Adecco ou Beeyond, par exemple, vous pouvez chatter 24/24h afin de trouver des propositions d’emplois ou de missions. Ces chats sont programmés pour répondre aux questions de façon adéquate et diriger le demandeur en fonction de ses besoins.
Plus encore, certains chatbots viennent épauler les recruteurs, et vous font passer des entretiens préliminaires. Souvent par le biais de QCM, ils permettent à l’entreprise de filtrer les candidatures et ainsi de gagner un temps considérable. Pour les freelances, c’est aussi un gain de temps énorme en termes de démarchage clientèle, puisqu’ils peuvent savoir plus rapidement si leur profil convient aux entreprises qu’ils contactent. Finis les longues attentes au téléphone ou les dizaines de mails envoyés sans réponse. Avec les chatbots, vous savez où vous allez.

 

Vers la fin des tâches pénibles et répétitives ?

Siri peut être d’une grande aide pour programmer un rendez-vous sur son téléphone. Mais imaginez une intelligence artificielle qui gérerait vos rendez-vous selon vos habitudes, sans que vous ayez à y penser. C’est ce que propose Julie Desk, qui développe une IA capable d’organiser et d’interpréter vos rendez-vous, déplacements, voyages, indisponibilités etc. Avec le temps, ce robot comprend mieux votre mode de fonctionnement et s’adapte à vos préférences.
D’autre part, des logiciels tels que Photoshop ou Excel se voient additionnés de nouvelles fonctionnalités, qui améliorent le rendement au travail. Par exemple, Photoshop propose maintenant un détourage automatique qui sonne la fin de l’ère de la « baguette magique ». Excel, quant à lui, peut analyser votre tableau et en dégager les tendances et les exceptions de vos données. L’IA peut ainsi vous soulager des tâches rébarbatives ou répétitives, et vous permettre de vous concentrer sur votre cœur de métier, rendant ainsi votre travail plus agréable.

 

Si l’intelligence artificielle s’installe depuis peu dans le monde du travail, elle est en pleine expansion et promet de répondre à de plus en plus de besoins. Elle pourrait, d’ailleurs, faire bientôt les vieux jours de la programmation codée… Les freelances, quant à eux, pourront sans doute travailler dans de meilleures conditions et se centrer sur ce qu’ils aiment faire et seulement ce qu’ils aiment faire.

Share This