Accueil » Lifestyle » L’état d’esprit du freelance : astuces et conseils
Lifestyle

L’état d’esprit du freelance : astuces et conseils

etat esprit freelance

D’ici à la fin de la semaine, je vous proposerai quelques billets autour de l’état d’esprit d’un freelance… Ces billets s’adressent aux nouveaux freelances comme aux confirmés. Mieux : j’aimerais que les freelances aguerris qui lisent ce blog du freelance partagent avec nous leurs astuces et conseils. Rappelez-vous que plus il y a de bons freelances sur le marché, mieux c’est pour tout le monde 😉

Etre freelance, ce n’est pas simplement gagner sa vie avec une expertise qu’on juge pertinente à proposer à plusieurs clients. C’est aussi un certain état d’esprit. Je vous rassure tout de suite : il n’y a rien d’inné dans cet état d’esprit. Tout le monde l’a, même si certains d’entre nous ont plus de prédispositions que d’autres.

Je pense sincèrement que cet état d’esprit s’acquiert et se peaufine au fil des années. Il faut le travailler et le réveiller, et souvent, cela passe simplement par apprendre à penser différemment et à regarder le monde avec de nouveaux yeux – et pas comme avant, lorsque vous étiez étudiant, salarié ou sans emploi.

Prendre du plaisir

Récemment, je vous ai demandé quelles étaient vos valeurs en tant que freelance. L’une des miennes était le plaisir. Le plaisir… Je vous assure que c’est un vrai moteur : j’aime ce que je fais, et cela me donne l’énergie pour en faire plus pour mes clients, et l’envie de lancer en permanence de nouvelles initiatives personnelles.

Quand on aime ce qu’on fait, on n’a pas l’impression de travailler. On s’amuse, on est plus créatif, disponible, prêt à se remettre en question, à apprendre et à partager. Si c’est le cas, vous avez déjà gagné une première bataille. Mais pas la guerre : vous apprendrez très vite que votre passion, qui est aussi votre métier, ne suffit pas à remplir votre assiette. Il faut d’autres choses – beaucoup d’autres choses.

Pour aller plus loin :

  • La passion peut nous «aveugler» très facilement. Apprenez à bien écouter vos clients et ne vous enfermez pas dans une voie parce que vous la jugez stimulante à explorer : vous titiller les neurones n’est pas forcément l’objectif de votre client…
  • Apprenez à élargir les périmètres de votre passion. Explorez des sujets connexes pour vous enrichir. Votre expertise vous dira merci.

Etre organisé

L’un des traits caractéristiques du freelance est, à mes yeux, l’organisation. Travailler en même temps sur plusieurs projets requiert une excellente organisation personnelle. Heureusement, il existe de très nombreux outils et des méthodes pour aider à y voir plus clair dans vos priorités au quotidien. La plus simple des méthodes consiste à vous acheter un cahier dans lequel vous listez, jour par jour et projet par projet, les différentes tâches à accomplir. Vous pouvez vous faire aider par des outils en ligne, comme ici ou

Personnellement, j’aime bien les outils de gestion de tâches en ligne car cela me permet de les retrouver en permanence sur Internet ou mon mobile. D’une manière générale, pensez à être flexible et souple dans la gestion de vos tâches : un coup de fil d’un client, et vous devez parfois revoir l’intégralité de votre organisation. D’où l’importance de bien planifier l’ensemble de vos tâches, en associant les dates d’échéances de façon à ne pas les rater…

Pour aller plus loin :

Préparez-vous un agenda hebdomadaire en début de semaine, histoire de savoir où vous allez. Vous verrez qu’en le construisant, vous êtes déjà dans l’action et votre feuille de route devient plus nette et précise. Et ne paniquez pas si vous ne le respectez pas : voyez le comme un cadre souple et évolutif, qui se construit au fur et à mesure.


Vos revenus

Etre freelance, c’est revoir complètement la façon dont vous gérez votre budget. Logique : vous n’avez plus la sécurité d’un salaire en fin de mois. Vous allez devoir vous transformer en vrai gestionnaire. Vous apprendrez ainsi que clients ne vous paient pas tous de la même façon : certains rapidement, d’autres plus lentement, que vous devrez d’ailleurs régulièrement relancer – c’est pénible, vous prend beaucoup de temps, mais c’est ainsi. Soyez prêt à le vivre, car cela en surprend plus d’un, surtout quand vous avez un passé de salarié derrière vous.

Pour aller plus loin :

  • Exigez un acompte avec vos nouveaux clients. Une bonne règle à appliquer consiste à demander un tiers du montant total de votre prestation, surtout si le montant en jeu est assez important.
  • Mettez de l’argent de côté dès que vous le pouvez, même quelques dizaines d’euros seulement : les mois se suivent et ne se ressemblent pas toujours…

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont signalés avec des *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Share This