Cerfrance a ouvert au printemps 2016 L’Entreprendre, un espace réservé aux créateurs et dirigeants de TPE dites traditionnelles.

Disposer de conseils, posséder son propre espace de travail, rencontrer son conseiller dédié ou assurer son développement commercial. Tout est rassemblé dans les 150m² dédiés aux « Entrepreneurs du quotidien ». L’Entreprendre a été imaginé par Cerfrance et implanté au 27 rue du 4 septembre à Paris. Il est aujourd’hui l’unique concept-store parisien pour TPE à viser ces trois grands enjeux : financer, développer et être accompagné.

Au-delà des solutions de networking et de « coffice », l’Entreprendre dispose d’un Bar à Conseil. Cet espace est ouvert pour rencontrer un conseiller sans rendez-vous et échanger autour d’un café sur les questions financières, patrimoniales, commerciales et managériales. À l’issue de chaque rencontre, le conseiller Cerfrance oriente le dirigeant ou le créateur vers des services simples, personnalisés et forfaitisés.

Ouverture de 5 nouveaux lieux dans les 5 ans

L’Entreprendre n’oublie pas cependant l’importance du networking. Le Club Affaires réunit une vingtaine d’entrepreneurs qui interviennent sur des problématiques de développement commercial et offre également un espace personnel « online » sur la plateforme « Avantages ». Il donne accès à l’annuaire du réseau national Cerfrance et à une centrale d’achat mutualisée.

Contrairement à d’autres qui choisissent de suivre la voie de la dématérialisation pour leur relation clients, Cerfrance veut rester fidèle à son leitmotiv : « mettre l’homme au centre du projet ». L’organisme annonce dès aujourd’hui un programme de développement ambitieux. L’ouverture de 5 lieux identiques en Ile-de-France dans les 5 ans à venir et de nouveaux espaces dans les grandes agglomérations dès 2017.

Les choses vont dans le bon sens

Une action qui va dans le sens de la collectivité. Selon un sondage Cerfrance-Odoxa, les Français jugent que les TPE traditionnelles sont essentielles à la vie quotidienne (78%) et nettement plus proches de leurs clients (78%) que les startups. Mieux, ils les jugent plus utiles à l’économie (68%), plus solides financièrement (67%) et plus attentives vis-à-vis des salariés (64%). L’Entreprendre existe pour les aider à rester des vecteurs de liens sociaux.

L’étude nous révèle également une évolution du regard de la société sur l’entrepreneuriat. Un Français sur deux encouragerait par exemple son enfant à créer une entreprise. Avec une légère préférence pour la TPE traditionnelle (55% vs 51% pour une startup). Les jeunes sont d’ailleurs bien plus nombreux que leurs ainés : deux tiers des 18-24 ans (64%) sont prêts à conseiller à leurs enfants la création d’une startup.

 

Share This