Accueil » Lifestyle » Elisa Soimier, freelance et future maman : « Comment gérer l’arrivée de ma fille »
Lifestyle

Elisa Soimier, freelance et future maman : « Comment gérer l’arrivée de ma fille »

freelance futur maman

Elisa Soimier est freelance et bientôt maman 🙂 Comment continuer à travailler tout en étant jeune maman ? Comment ne pas disparaitre de la circulation pendant cette période et anticiper son retour ? Comment prévenir ses clients ? Dans ce billet, Elisa nous fait part de ses réflexions. Et n’hésitez pas à apporter votre témoignage si vous avez déjà vécu cette situation.

« En tant que Freelance, je m’apprête à vivre très bientôt une nouvelle expérience… celle du congé maternité! Je ne m’attarderai pas à évoquer ici le chamboulement personnel et heureux que cela représente. Ce que je voudrais évoquer, c’est l’articulation entre ce temps de vie et mon activité professionnelle.

En tant qu’ex-salariée, je me réjouis de :

  • ne pas avoir à prévenir un employeur potentiellement réticent,
  • de ne pas avoir à demander l’autorisation de m’absenter pour chacun de mes examens médicaux,
  • de ne pas craindre qu’à mon retour mon poste n’existe plus en tant que tel ou bien qu’il aura été confié à quelqu’un d’autre.

Ce sont des réalités que j’ai pu observer en tant que RRH et sur lesquelles je n’avais malheureusement pas beaucoup d’influence. En effet, des lois existent pour nous protéger en la matière, mais elles ne seont pas garantes de bonnes pratiques car, comme pour beaucoup d’autres droits, il y a les textes et les usages…

Aujourd’hui, en tant que travailleur indépendant, je ne vais pas vivre ce type de situation et c’est heureux ! En revanche je me pose tout de même quelques questions car, si je n’ai pas de patron, j’ai des clients, un réseau et des prospects avec lesquels je souhaite rester en lien.

Par ailleurs, je suis consciente qu’en tant que freelance, les prestations que je propose sont en lien étroit avec ma personne: je n’agis pas pour une marque ou un produit, j’agis en mon nom et ma personnalité est pour beaucoup dans l’obtention, ou la non-obtention, de mes missions. Je me dis donc qu’informer mon réseau, mes prospects et mes clients de ce moment de vie personnelle va de pair avec la confiance qu’ils peuvent m’accorder en tant que travailleur indépendant.

Alors, à la fois pour ne pas disparaître de la circulation pendant cette période off quant à mon activité de freelance, et pour anticiper mon retour, j’ai déjà pensé à quelques actions à mettre en place:

  • prévoir la publication d’articles réguliers qui maintiendront mon blog à jour et continueront à fournir, je l’espère, un contenu de qualité à mon réseau;
  • automatiser la publication de ces articles sur Facebook & Twitter (donc aussi sur Viadeo & LinkedIn);
  • prévoir une réponse automatique aux emails reçus déclarant que je ne pourrai pas donner suite rapidement à ceux-ci mais que, pour toute urgence (chacun sa définition, mais bon), je peux leur recommander d’autres professionnels;
  • l’arrivée de poupette étant prévue pour décembre, je prévois également d’envoyer des voeux ad hoc;
  • prévoir, un peu avant la fin de mon congé maternité, des rencontres et entretiens à l’approche de ma reprise d’activité.

Comme vous pouvez le lire, je ressens le besoin de mettre en place quelques actions afin de ne pas avoir à trop penser à mes activités pros (et découvrir tranquillement ma nouvelle vie de famille) et de ne pas avoir l’impression, à mon retour, de devoir reprendre trop de choses à zéro. Donc, si vous avez d’autres idées, remarques ou suggestions, elles seront les bienvenues ! »

****
Elisa, 31 ans, freelance depuis un peu plus d’un an, après 6 années en tant que RRH. Elle accompagne aujourd’hui des professionnels en questionnement quant à leur parcours pro ou en recherche d’emploi. Elle propose également des prestations à destination des associations et PME désireuses de détoxifier leurs pratiques RH.

Partager cet article

7 Comments

  1. Félicitations 🙂
    Pour ma part j’ai eu mon deuxième enfant, mon fils en novembre 2009 et j’ai pris deux mois pour vraiment en profiter (et me reposer des nuits 😉
    J’ai géré mes relations clients pendant cette période de plusieurs manières :
    – avant mon congé, j’ai prévenu tout le monde de ma date de retour pour qu’ils puissent s’organiser. Autant dire qu’à mon retour, ils m’avaient réservé pas mal de boulot 😉
    – j’ai vraiment veillé à ce que le travail ne déborde pas sur mon congé. Cependant, répondre à un mail ou deux toutes les deux semaines n’était pas un mal. Ça permet de garder le contact et de montrer aux clients qu’on est toujours là, que nous continuons à leur accorder beaucoup d’importance même quand nous ne travaillons pas pour eux.
    – Avec de nombreux clients, partager cet heureux évenement est vraiment important. Ils apprécient et moi aussi. Un freelance heureux est un bon freelance 😉
    – J’ai moi aussi prévu pas mal de rendez vous à mon retour. De manière générale, se montrer est important.
    Ne stresse pas, profite en et pense aussi à te reposer. C’est un moment unique et important dont il faut profiter et qu’il faut partager.
    Je pense vraiment que l’on a plus de chances en tant que freelance par rapports aux salariés.

    Reply
  2. Merci Tezqa pour ton témoignage, qui devrait aider les freelances qui sont dans ce cas ou qui le seront sans doute un jour. J’aime quand tu dis : « Un freelance heureux est un bon freelance ». C’est tellement vrai. Quant à ta conclusion, elle m’a fait sourire 🙂

    Reply
  3. Merci Tezqa pour ton témoignage. Je retiens le fait de partager ce moment aussi avec mes clients et d’en profiter pleinement!!!

    Reply
  4. Bonjour,
    D’excellents conseils que je mettrai en pratique pour le 2e. Pour le premier, j’ai vraiment merdé, parce que je ne voyais pas comment m’en sortir. Mes projets peuvent prendre du temps, un mois, deux mois, 5 mois… Comme je devais accoucher en juillet, j’ai commencé à lever le pied sur le boulot en mars… un peu tôt… mais j’avais peur qu’un projet me tombe dessus en mai et que je ne puisse pas le faire. Résultat, à partir de mai, je n’avais plus de travail. J’avais bien averti mes clients de mes dates d’indisponibilité et de ma date de retour, cela n’a pas empêché un client de m’appeler pour un truc-urgent-que-toi-seule-peux-faire 15 jours après le début de mon congé mater. J’étais pile dans l’idée « fini le boulot pendant 3 mois » et ça m’a vraiment gonflé de devoir prendre le projet (d’ailleurs sur-facturé, pour la peine). A mon retour, personne ne m’attendait et j’ai eu un mal de chien à reprendre le travail (psychologiquement) et à retrouver des clients. En fait, mon premier client a été une personne qui ne savait pas que j’avais été absente pendant 3 mois.
    J’appréhende vraiment cette situation pour le 2e (qui n’est pas encore en route, mais quand même en projet).

    Reply
  5. Félicitations Elisa…Gerald

    Reply
  6. Bonjour Elisa,
    Moi même freelance, je vais également avoir mon 1er bébé pour décembre 2012. J’ai prévu également d’envoyer un mail pour prévenir mes clients, courant septembre, n’est pas pas trop tôt ? Je ne sais encore comment présenter la chose. Arrive t’on à ne pas travailler du tout pendant ces 3 mois et demi de congés ?! Je me pose beaucoup de questions, et suis quelque peu inquiète…

    Reply
  7. Bonjour Yat!
    En ce qui concerne la capacité de travailler pendant le congé mat’ et bien je crois que ça dépendra de votre santé et de votre environnement. Et puis pour ce qui est du délai avec lequel prévenir vos clients, j’imagine que cela peut varier en fonction de la nature de votre activité (missions courtes ou longues? par exemple). Si vous voulez mieux en parler, on peut s’appeler! Mes infos de contact sont sur mon site.
    A bientôt,
    Elisa

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont signalés avec des *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This