Accueil » Actualités » Travailleur indépendant : Les nouvelles mesures du gouvernement
Actualités

Travailleur indépendant : Les nouvelles mesures du gouvernement

travail independant

Avec le boum du secteur des services, le travail indépendant a petit à petit gagné en crédibilité pour finir par séduire un Français sur deux. Une notoriété qui a poussé le Gouvernement Philippe à proposer des mesures pour enfin rafraîchir ce statut.

Serons-nous tous indépendants demain ? Depuis une vingtaine d’années, ce statut a connu un véritable regain d’intérêt en France, passant de 2,2 millions d’actifs début 2000, à près de 3 millions aujourd’hui. Une hausse qui s’explique par l’essor incroyable du secteur des services. Et les Français ne restent pas indifférents à cette évolution : ils sont 49 % à se dire concernés ou intéressés par le travail indépendant.

Petit bémol, malgré ces chiffres encourageants, les nouvelles formes de travail sont encore largement méconnues dans l’Hexagone. Parmi les Français qui se disent intéressés ou concernés par le travail indépendant, 48 % admettent ne pas savoir ce qu’est le coworking, 42 % ignorent ce que signifie le temps partagé et 56 % avouent ne pas avoir du tout idée de ce qu’est le portage salarial. Fort de ce constat, freelances et entreprises de portage espèrent qu’en 2019, ce statut sera enfin clarifié, assoupli et encadré.

Trois mesures phares en 2019 pour les freelances

Le Gouvernement Philippe ne semble pas être insensible aux chiffres exponentiels du secteur freelance. Depuis le 1er janvier 2019, plusieurs mesures viennent rafraîchir ce statut, ainsi que celui d’autoentrepreneur. Parmi elles, on trouve :

  • La mise en place d’une année blanche de cotisations sociales pour tous les créateurs d’entreprises ayant un revenu annuel inférieur à 40 000 euros lors de leur première année d’exercice, 
  • Les nouveaux freelances dépendront des Caisses Primaires d’Assurance Maladie pour leur couverture maladie (mesure qui sera élargie à tous les travailleurs indépendants en 2020),
  • Le congé maternité pour les indépendantes ne sera plus de 74 jours, mais bien de 112 jours, comme pour n’importe quelle salariée.

Des initiatives qui permettraient enfin aux freelances potentiels d’oser se lancer. En effet, selon une étude IPSOS pour l’Observatoire du travail indépendant, 57 % des Français voient le travail indépendant comme une activité porteuse d’avenir.

Êtes-vous satisfait de ces annonces en tant que freelance ou indépendant ? N’hésitez pas à nous donner votre avis  dans les commentaires.

 

Source : Étude IPSOS pour l’Observatoire du travail indépendant – Les Français et le travail indépendant (Septembre 2018)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont signalés avec des *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This