Accueil » Business » Nos conseils pratiques pour créer son entreprise
Business

Nos conseils pratiques pour créer son entreprise

créer entreprise

Ça y est, c’est décidé ! Fort de votre expérience, de vos compétences et d’une idée claire vous êtes décidé à créer votre entreprise. Il faut maintenant vous documenter, vous informer auprès de créateurs, de différents sites ou blogs sur l’entrepreneuriat pour vous aider dans les choix et les décisions qui seront à prendre et sur la méthode à appliquer pour donner un maximum de chance à votre projet.

Le blog du Freelance est à vos côtés pour parvenir à mettre en place votre projet notamment en vous apportant 10 conseils qui nous paraissent essentiels pour réussir votre création.

1. Soyez curieux

Si en termes de bienséance la curiosité peut être vue comme « un vilain défaut », en ce qui concerne l’entrepreneuriat c’est l’inverse. Si la curiosité n’est pas un trait de caractère indispensable aux dirigeants, c’est assurément une qualité qui leur permet de se tenir au fait des innovations, de l’évolution du marché et de ce que fait la concurrence.

Certains formateurs vous expliqueront que les entrepreneurs curieux sont nettement plus performants que la moyenne des entrepreneurs. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela leur permet de se comparer aux meilleurs, d’être à la pointe dans de nombreux domaines et de faire évoluer leur entreprise en permanence. N’hésitez pas à vous rendre sur des salons, à visiter des incubateurs, à consulter des sites sur les innovations, …

2. Étudiez les conseils de blogs indépendants

Il existe de nombreux sites et blogs dédiés à la création. De nombreux acteurs proposent des informations et des conseils qui vous seront bien utiles pour mettre votre projet en place. Il peut toutefois être difficile de trouver les sites ou blogs les plus à même de vous apporter un conseil de qualité. Sur quels critères pouvez-vous vous appuyer pour évaluer la pertinence et la qualité des informations proposées.

a. Privilégiez les sites institutionnels pour les informations théoriques et techniques.

Pour ce qui est de la qualité des informations techniques (fiscalité, droit, …) il est important de prendre les informations auprès des sites officiels tout en ayant conscience de leurs limites :

  • Les sites de l’URSSAF, de la SSI (ex RSI), de l’AFE ou de tout autre site gouvernemental sont des mines d’informations techniques mises à jour régulièrement.
  • Les blogs des sites institutionnels (Chambre des métiers, CCI, BGE, …) contiennent eux aussi de nombreuses informations et outils forts utiles, toutefois ils manquent cruellement de conseils « concrets » et « sens terrain ». Or il est essentiel pour un futur créateur de connaître tous ces petits conseils très concrets qui lui faciliteront grandement la création.
  • Les blogs et sites des acteurs incontournables (banques assurance, plateformes juridiques, …) vous apporteront aussi des informations de qualité. Toutefois elles résistent difficilement à l’apport d’une petite touche commerciale afin de parvenir à décider le créateur de les choisir comme partenaire. Enfin les informations apportées sont souvent partielles car liées à leur secteur d’activité.

b. Privilégiez les blogs et les sites fondés et dirigés par des créateurs d’entreprise

Pour compléter les informations obtenues sur les sites officiels et institutionnels, pensez à consulter les sites ou blogs crées par des créateurs. Ces derniers offrent souvent une vision plus réaliste et moins théorique, facile ou idyllique de la création. Ils vous apportent souvent des conseils de terrain emprunts de bon sens.

c. Soyez attentif à l’indépendance du site ou du blog (taille, sujet, ancienneté)

N’oubliez jamais si la création d’une entreprise représente un projet pour vous, c’est aussi, aux yeux de nombreux acteurs un énorme potentiel de business… Choisissez donc des sites ou blogs indépendants qui n’ont rien à vous vendre directement et offrent des services gratuits souvent fort utiles comme des comparateurs de site de création d’entreprise, des listes de sociétés de financement, ou des comparateurs de banque,…

3. Définissez précisément le besoin de votre cible

La société que vous créez ne pourra réussir que si elle répond à un besoin. Les startuppers appellent cela le « pain point » de l’anglais point de douleur. Cela signifie que seule une entreprise qui apporte une solution à un client qui a une sensation de douleur, de manque, d’envie ou de besoin peut imaginer vendre un produit ou un service.

La première des choses à faire sera d’identifier le « pain point » et de travailler le modèle qui vous permettra d’y répondre de manière rentable. Le Business Canvas est un outil pertinent qui vous aidera à établir votre modèle économique à partir de la problématique client.

4. Ne restez pas seul

L’entrepreneuriat est une démarche exigeante qui nécessite de nombreuses compétences parfois complémentaires voire opposées. Il est difficile pour un créateur de se lancer seul, notamment lorsque son projet intègre de l’innovation. Pouvoir échanger régulièrement avec des personnes impliquées qui connaissent le projet est une aide importante pour le créateur et pour le projet.

Il existe plusieurs moyens de s’entourer, il est possible de s’associer, de mettre en place un comité d’accompagnement, d’intégrer un incubateur, …. L’important pour le fondateur du projet et de trouver des personnes qui connaissent la création et le secteur d’activité concerné avec qui échanger régulièrement.

5. Prévoyez du temps

Créer une entreprise prend presque toujours plus de temps que ce qui avait été imaginé à l’origine. Les phases de conception, de préparation et de création prennent généralement entre 6 et 12 mois de plus que ce qui avait été imaginé à l’origine. Le démarrage de la société et la mise en place du modèle économique prend généralement au moins 3 ans. En intégrant ces durées dans votre projet vous multiplierez vos chances de réussir et gagnerez en crédibilité auprès des partenaires (financeurs, fournisseurs, …) qui y verront de la maturité de votre part.

6. Soyez exigeant dans la sélection de vos associés et partenaires

Pour réussir, le choix des partenaires est essentiel. Que ce soit les associés, les investisseurs, les avocats, expert-comptable et autres professionnels de la création, il est important pour un créateur de les choisir et de ne pas se contenter de prendre le même que celui de son ami.

Vos partenaires vont avoir un rôle essentiel, ils peuvent être un frein ou un moteur pour votre projet, en tant que dirigeant votre rôle est d’apprendre à les connaître et de les sélectionner en fonction de leurs compétences, de leur expérience et de vos besoins.

7. Soyez attentif au choix de la forme juridique de votre future entreprise

La forme juridique de votre entreprise va avoir des conséquences importantes sur plusieurs sujets comme le suivi juridique de la société, sa fiscalité ainsi que celle du dirigeant. Elle peut aussi avoir un impact sur les indemnités Pôle Emploi, sur votre protection sociale et celle de votre famille, sur le statut des conjoints qui travaillent dans l’entreprise, ….

Enfin, si vous créez votre société à plusieurs ou si vous ouvrez votre capital à des investisseurs, vous aurez plus ou moins de liberté pour organiser votre société et la répartition de la gouvernance, des droits de votes et des dividendes comme vous le voulez selon que votre société soit une SARL ou une SAS.

8. Pensez au capital variable

Créer une entreprise nécessite parfois un capital conséquent, ou des investissements par paliers. Il est souvent difficile pour le créateur de parvenir à réunir la totalité du financement nécessaire dès le début de l’aventure.

Plutôt que de prévoir des solutions hasardeuses comme la libération partielle du capital, pensez à la possibilité de créer une société à capital variable. Cela ne coûte pas plus cher à créer, ne crée pas d’obligations particulières (le capital peu très bien ne jamais varier) et offre une souplesse et une discrétion pour faire évoluer le capital à moindre frais.

9. Pensez à la création en ligne

Internet ainsi que l’évolution technologique et législative a permis l’émergence de nouveaux services en ligne qui permettent de faire évoluer l’offre de création d’entreprise. Ainsi, il est possible de constituer sa société en ligne de manière plus rapide et en divisant le coût total par 2 ou 3.

Bien évidemment, il faut être attentif à bien choisir sa plateforme car toutes ne se valent pas. Les blogs dont nous parlions un peu plus haut vous aident à identifier les plateformes les plus sérieuses et les plus intéressantes et sont pour cela d’un grand secours.

10. Ne sous estimez pas les aspects gestion et finance

Peu de créateurs évoquent l’importance du financement et de la gestion dans leur projet de création. Et pourtant, avoir une trésorerie suffisante est le seul moyen de pouvoir lancer son entreprise en lui donnant une chance de se développer.

Trop de projets de qualité ne voient pas le jour ou doivent être abandonnés pour des raisons financières. Lorsqu’on crée une entreprise, avoir de la trésorerie est un impératif. Ne vous lancez que si vous êtes certain d’avoir fait un prévisionnel de qualité, d’avoir des fonds suffisants pour lancer le projet et d’avoir mis en place une gestion rigoureuse pour vous laisser le temps de réussir. Tous les grands patrons sont des gestionnaires ou sont accompagnés d’au moins un gestionnaire qu’ils écoutent avec attention.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont signalés avec des *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Share This