Accueil » Business » Freelance : vos droits à la formation avec le portage salarial
Business

Freelance : vos droits à la formation avec le portage salarial

formation freelance portage salarial

Comme tous les salariés, les freelances en portage salarial peuvent bénéficier d’une formation qualifiante. Ce droit, essentiel dans le parcours professionnel des indépendants, est pourtant souvent méconnu des premiers concernés. 

 

La formation professionnelle est un droit essentiel pour tous les salariés. Perfectionner ses connaissances, développer des nouvelles compétences et consolider des acquis sont autant de raisons pour se lancer dans cette aventure. Et s’il y a bien une activité qui doit se former au quotidien, c’est celle du freelance. Avec le Portage Salarial, les freelances ont un droit à la formation !

 

En faisant le choix du travail indépendant, le consultant s’engage tacitement à être constamment performant. Face à ce challenge, la formation s’impose comme LA réponse à ses besoins. La bonne nouvelle, c’est que comme tous les salariés classiques, le consultant porté joui d’un droit à la formation.

 

Trois options se présentent à lui, principalement les mêmes que sous le statut de salarié :

1 – Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Faisant parti du Compte Personnel d’Activité (CPA), le Compte Personnel de Formation s’adresse aussi bien au salarié qu’au demandeur d’emploi. Alimenté automatiquement et proportionnellement au temps de travail réalisé par le salarié à la fin de chaque année, le CPF permet notamment au consultant :

–         D’acquérir une nouvelle qualification (diplôme, titre professionnel, etc.),

–         De consolider son socle de connaissances et de compétences,

–         De réaliser un bilan de compétences.

2 – Le Congé Individuel de Formation (CIF)

Permettant au salarié de s’absenter de son poste pour suivre une formation qualifiante, le CIF doit être demandé par le freelance à son employeur. Elle peut se dérouler à temps plein ou à temps partiel. Dans le cadre d’une freelance porté, la demande doit se faire auprès de la société de portage salarial.

3 – Le plan de formation

Les employeurs ont l’obligation de proposer à leurs salariés de se former. Ces actions sont rassemblées dans le plan de formation. Les sociétés de portage ne font pas exception. Les freelances portés ont le choix entre deux types de formation : une lui permettant de s’adapter à son emploi, et l’autre lui proposant de développer ses compétences.

A côté, vous pouvez vous auto-former grâce aux MOOC.

Une fois toutes ces informations en main, le freelance qui souhaite bénéficier d’une formation n’a plus qu’une chose à faire : effectuer une demande auprès de son employeur. Car dans le portage salarial, comme dans le cadre d’une entreprise classique, c’est souvent le salarié qui est à l’origine de la demande. En clair : consultant, prenez votre destin en main.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont signalés avec des *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Share This