Accueil » Business » Freelance avec un seul client : la carte de la sécurité
Business

Freelance avec un seul client : la carte de la sécurité

Freelance avec un seul client : la carte de la sécurité

Si beaucoup de personnes restent en CDI et hésitent à devenir freelance, c’est bien souvent parce que ce statut est vu comme instable.

Et pour cause : le fait de devoir travailler continuellement sur des missions courtes et envoyer des factures et devis dans tous les sens peut vite devenir un calvaire.

Vous pensez que c’est la seule manière de travailler en freelance ? Bonne nouvelle : il en existe une autre !

Un seul interlocuteur pour ne plus jongler

Tout d’abord, vous n’aurez pas à adapter votre manière de travailler avec plusieurs clients.
Lorsque l’on réalise des missions pour plusieurs clients différents, les pratiques varient d’une mission à un autre. Que cela soit les délais d’encaissement, les sujets traités, les besoins, ou même les tarifs.

Jongler entre les clients demande un certain effort, non-négligeable.

Par exemple, en cas de retard, vous vous adressez à une seule et même personne : votre client.

Combinez un client unique à une gestion dématérialisée de votre activité, et tout ce que vous aurez à faire sera d’envoyer vos factures !

Travailler de cette manière vous permet de tout uniformiser et ainsi perdre moins de temps, d’argent, et être plus efficace dans votre activité.

Faire partie d’une équipe

Bien souvent, une mission longue rime avec appartenance à une équipe.

Pourquoi réaliser votre travail dans votre coin, puis partir en coup de vent dès la fin du projet en soufflant : « Allez…next » ?

En travaillant plusieurs mois (ou années) avec les mêmes personnes, vous aurez tout le temps de sympathiser avec vos « collègues ».

Quoi de plus agréable que de se sentir en appartenance à une même équipe de freelance, travaillant ensemble ?

Pas de prospection à l’horizon

En outre, en travaillant sur une mission longue, vous n’avez pas à chercher de clients.

Combien de personnes passent des heures sur les plateformes freelance à répondre à des appels d’offre ou à envoyer des propositions commerciales à des clients.

Si vous contractualisez avec un client à plein temps, ce n’est plus la peine de chercher.

La suite logique du CDI, avec tous les avantages du freelancing

D’autre part, une majorité des freelances étaient des salariés avant de faire le pas et se lancer dans l’indépendance.

En fait, pour ceux qui hésitent encore, travailler avec un unique client peut être la meilleure solution.

Vous aurez une situation similaire, avec les avantages freelance :

  • Fixer vos horaires
  • Négocier un ou plusieurs jours de télétravail (si la mission se passe dans les locaux du client)
  • Pratiquer votre tarif (souvent bien supérieur à celui en CDI)
  • Passer de nombreuses dépenses en charge

… et bien d’autres libertés et avantages.

 

Enfin, si vous hésitez encore, sachez que travailler pour plusieurs clients peut se faire par la suite. Ils viendront s’ajouter à votre client principal.

Rien ne vous empêche de signer avec un premier client à temps plein par sécurité et d’ensuite prospecter des missions annexe sur votre temps libre.

Cela vous permettra d’augmenter votre chiffre d’affaire drastiquement.

Partager cet article

1 Comment

  1. Attention ! Seules les sociétés peuvent ainsi travailler avec un client unique sans être inquiétées et même dans ce cas ce n’est pas forcément une bonne idée.

    En effet, avoir un client unique est une énorme prise de risque. Ce client à un énorme pouvoir sur vous, il peut ainsi vous imposer ses prix et le jour où il décide de partir ailleurs vous n’aurez plus rien. De nombreuses entreprises font ainsi faillite chaque année.

    Par ailleurs, un freelance en entreprise individuelle ne doit légalement pas dépendre financièrement d’un client !
    L’URSSAF assimile cela à du salariat dissimulé.

    Notez que même lorsque vous avez plusieurs clients, si l’un d’eux représente plusieurs années de suite la majorité de vos revenus, cela peut également poser problème.

    Si vous souhaitez néanmoins travailler avec un client unique, vous devrez optez pour le portage salarial ou créer une société (typiquement une EURL). Dans tous les cas, faites rédiger un contrat par un avocat qui prévoie les termes exacts du départ de votre client de façon à ne pas vous retrouver au bout de quelques années à devoir abruptement fermer boutique.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont signalés avec des *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This