Accueil » Lifestyle » Freelance écoresponsable : les gestes quotidiens à adopter
Lifestyle

Freelance écoresponsable : les gestes quotidiens à adopter

Freelance écoresponsable : les gestes quotidiens à adopter

Au quotidien, les freelances cherchent à combattre la procrastination. Ils doivent faire face à des défis, comme rebondir après un échec ou subir le syndrome de l’imposteur. En outre, l’exercice de leur activité doit rester en accord avec leurs valeurs. Les gestes écoresponsables sont de plus en plus répandus, et les travailleurs non-salariés peuvent adopter quelques habitudes qui feront la différence.

 Optimiser ses déplacements

Cette première habitude s’adresse aux freelances se déplaçant dans le cadre de leur activité (pour se rendre chez un client, dans un espace de coworking, etc.). L’optimisation d’un véhicule en le partageant avec d’autres personnes est une manière de réduire son empreinte carbone.

Le covoiturage reste la solution la plus célèbre pour cela. Mais divers sites proposent des services semblables. Par exemple, vous pouvez proposer un trajet pour la livraison de colis. Vous pouvez également envisager un autopartage revenant à louer votre voiture.

Évidemment, cette réduction des émissions sera d’autant plus intéressante si vous disposez d’une voiture électrique ou hybride. Ces véhicules étant chers à l’achat, les solutions ci-dessus peuvent vous aider à l’amortir.

Tout produire soi-même : la consommation verte

 Hors saison, de nombreux fruits et légumes poussent en serre, générant du plastique. C’est notamment le cas des tomates. Pour réduire la quantité de déchets issus de leur quotidien, tout comme toute autre personne, les freelances peuvent prendre du temps pour réaliser leur propre jardin : leur emploi du temps flexible s’y prête bien.

Les producteurs font tout pour faciliter ce genre d’initiatives. Par exemple, il existe aujourd’hui des sociétés proposant des arbres fruitiers de taille réduite, permettant d’en disposer sur un simple balcon. Issus de greffes, ils sont 100 % bio. Les freelances travaillant chez eux adoreront. Si l’on pense généralement à notre alimentation, vous avez aussi la capacité de réduire vos déchets issus d’autres éléments de votre quotidien. Réaliser soi-même son shampooing, son savon ou son déodorant est possible, et même relativement facile.

Produire un maximum soi-même demande du temps chaque semaine. Votre activité de freelance vous permet de vous organiser comme vous l’entendez, alors n’hésitez pas à regrouper toutes ces préparations à un moment de la semaine.

Être écocitoyen sur ordinateur, c’est possible

 Graphistes, rédacteurs, programmeurs… La majorité, sinon la plupart des freelances travaillent sur ordinateur. Or, quelques petits changements du quotidien peuvent aider la planète.

Un bon exemple est l’utilisation d’un moteur de recherche alternatif. Ecosia, qui a déjà planté 70 millions d’arbres dans le monde, utilise les bénéfices issus de vos recherches pour restaurer des écosystèmes entiers. Il existe d’autres moteurs de recherche : Lilo, par exemple, permet de financer à sa façon des projets humanitaires ou caritatifs.

D’autres habitudes sont à prendre. De nombreuses personnes ne le réalisent pas, mais les e-mails et les recherches Internet consomment de l’énergie et produisent du CO². L’ADEME recommande d’entrer directement, lorsque c’est possible, l’adresse du site plutôt que de le chercher. Vider sa boîte de courriers indésirables est aussi un geste écocitoyen.

Ce qu’il faut savoir des gestes écocitoyens des freelances :

  • Rentabiliser votre véhicule peut vous apporter un joli pécule, en plus de rendre service à la planète. Le covoiturage n’est plus la seule solution pour cela.
  • Plutôt que d’acheter, pensez à produire vous-même. En plus de votre alimentation, vous pouvez réaliser des biens normalement vendus dans des bouteilles en plastique.
  • Depuis votre ordinateur, quelques habitudes simples peuvent également soulager la planète.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas affichée. Les champs obligatoires sont signalés avec des *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This