Sélectionner une page

Portage salarial ou entreprise individuelle ?

Portage salarial ou entreprise individuelle ?

Quel statut juridique choisir ? Lorsque l’on devient travailleur indépendant, cette question pointe assez rapidement le bout de son nez. Le dilemme peut se résumer ainsi : portage salarial versus entreprise individuelle. Pour statuer en toute connaissance de cause, retour sur les avantages de ces deux statuts, sans pour autant oublier les règles importantes quand on veut être un freelance.

Avant de faire son choix entre les deux statuts, il faut bien les comprendre. Selon l’Insee, l’entreprise individuelle – EIRL pour les intimes – est la propriété exclusive d’une personne physique. Elle encadre le travailleur indépendant qui peut exercer sous le régime du micro-entrepreneur. D’un autre côté, selon le site service-public.fr, le portage salarial est une relation contractuelle tripartite entre un salarié porté, la société de portage et des entreprises clientes. Dès lors, quelle est la meilleure option pour les travailleurs indépendants ?

L’entreprise individuelle, la liberté totale

Le principal point positif de l’entreprise individuelle est sans conteste la facilité des formalités de départ. Une fois la création du statut faite, le freelance est complètement autonome. Autre avantage : la rémunération. Cette dernière peut être supérieure à celle d’un freelance porté, puisque le travailleur indépendant ne paie pas de frais de gestion.

Revers de la médaille, cette liberté laisse le consultant très seul face à toutes les épreuves auxquelles il peut être confronté : paperasse, gestion de clients, paiement des impôts, absence de chômage… Sans oublier que son patrimoine personnel peut être mis en danger en cas de difficultés. L’entrepreneur risque en effet d’être poursuivi par ses créanciers et d’exposer l’ensemble de son patrimoine, excepté sa résidence principale qui reste insaisissable.

Le portage salarial, indépendance et protection

Le portage salarial est LA solution idéale pour un freelance qui veut se lancer. Ce statut offre la même indépendance qu’un travailleur ayant choisi l’EIRL, mais sans avoir besoin de créer sa société. Il profite également des protections qui découlent du statut de salarié : sécurité sociale, prévoyance, retraite, chômage… AD’Missions peut être un bon exemple d’entreprise qui a su intégrer dans son ADN le portage salarial.

Contrairement à l’entreprise individuelle, il ne met pas son patrimoine en danger. En outre, il est soulagé de la gestion administrative, comptable et fiscale de son activité, puisque la société de portage prend tout en charge. Tous ces avantages lui font gagner un temps précieux, et lui permettent de se consacrer exclusivement à son métier, ce qui fait de lui un élément ultra performant aux yeux de ses clients.

Le choix entre l’entreprise individuelle et le portage salarial dépend donc du freelance et de sa façon de travailler. Si ces deux statuts proposent tous deux une grande liberté, le portage offre toutefois la sécurité et le confort en plus.

A propos de l'auteur

Emily Mclaren

Chef de projet marketing et Communication chez Freelance.com, mon immersion dans le monde de l’entreprenariat m'a poussé à beaucoup m'informer à ce sujet. La grande qualité des articles dont j'ai eu la chance de parcourir m'ont motivé à me lancer dans la veille et la rédaction de mon propre contenu dans l’univers du freelancing.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

NOTRE PARTENAIRE


Découvrez le portage salarial avec AD’Missions.

Notre newsletter

  • Le meilleur de l'actualité freelance chaque mois dans votre boite mail.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.