Nous sommes

Freelance...

1
Trucs et astuces des blogueurs pros
2
Comment bien commencer l’année
3
Les réponses à vos questions
4
Ne vous laissez pas déborder par le stress du quotidien
5
Concentration et efficacité!
6
Une mission trop importante? Pensez à sous-traiter
7
La règle du premier entré / premier sorti
8
Blog pro : quelle est la bonne fréquence de publication et quel est le bon contenu ?
9
Freelances, qu’avez-vous prévu pour la rentrée ?
10
La vie d’un freelance en dessins

Trucs et astuces des blogueurs pros

Vous rêvez de voir votre compteur de visiteurs atteindre des sommets ? D’avoir un site ou un blog sur lequel les gens se ruent dès leur réveil  et qu’ils lisent jusqu’à tomber de sommeil ? Certains sites parviennent à créer chez nous cet état de semi-dépendance. Vous vous connectez chaque jour, à l’affût de nouveautés, vous vous abonner au flux RSS pour être sûr de ne manquer aucun article.

Voici quelques-unes des astuces utilisées par les grands « gourous » du web pour faire de votre blog un site de premier plan.

Vous devez apporter quelque chose de neuf, combler un vide

Quelle est la ligne éditoriale de votre site ? Existe-t-il un modèle semblable? Etes-vous capable de répondre aux questions de vos lecteurs ? Est-ce que votre blog répond à un besoin ? une demande ? Les sites et blogs à succès surfent sur le désir des lecteurs d’être au courant dans la minute de ce qui se passe partout dans le monde. Les sites les plus fréquentés permettent aux gens de se rapprocher autour d’un sujet commun, et ce, quelle soit leur origine géographique. L’important aujourd’hui c’est de pouvoir communiquer avec le plus grand nombre.

Soyez efficace et persévérant

Assurez-vous d’héberger votre site sur une plateforme réellement compétente et facile d’accès. Vos visiteurs ne doivent pas se retrouver face à une page de maintenance. Tout doit fonctionner normalement afin de ne pas dérouter vos fidèles lecteurs. Si vous avez une section « commentaires » ouverte, là encore la simplicité est reine (accès, émoticônes, validation…)Enfin, vos visiteurs ne doivent pas être les seuls à pouvoir utiliser votre site, il faut également que vous soyez capable de faire des mises à jour régulières sans avoir recours à un prestataire externe.

Vous devez retenir l’attention de vos lecteurs

Pour fidéliser vos lecteurs, il n’existe pas de miracle, la seule solution c’est la qualité du contenu. A vous de trouver le(s) sujet(s) qui les passionnera. Attention, une publication irrégulière peut également nuire à la popularité de votre site ! Au contraire, publier à date fixe vous assure une certaine fidélité. Imaginez que vous donnez rendez-vous à vos lecteurs dans un café cosy pour leur parler du dernier sujet à la mode et leur apprendre des dessous de l’affaire !

Créez un lien avec vos lecteurs

Soyez à leur écoute ! S’ils vous laissent des commentaires, posent des questions, montrez-leur que vous êtes sensible à leurs réactions. Demandez-leur s’ils aimeraient voir aborder certains sujets. Encouragez les à témoigner, etc.De nombreux blogueurs influents organisent des jeux concours avec des lots à gagner afin de stimuler un peu leur auditoire et de maintenir un lien entre eux.

Et pour rester dans la mouvance, dites-nous quels sujets vous aimeriez voir aborder sur ce blog dans les prochaines semaines?

Comment bien commencer l’année

En dépit d’un début d’année plutôt morose (cf. l’actualité des derniers jours), votre activité de freelance continue. Nous voici déjà mi-janvier alors pourquoi ne pas prendre quelques minutes afin de réfléchir à comment, en tant que freelance, vous allez pouvoir vous améliorer en 2015.

Pour démarrer l’année du bon pied, voici nos trois conseils.

Evaluez vos performances

La plupart des entreprises prévoient un audit annuel pour leurs employés. C’est l’occasion de faire le point sur leurs forces et leurs faiblesses, revoir les objectifs de l’année écoulée, etc. Pourquoi ne pas vous auditionner vous-même ? Commencer par faire la liste des objectifs que vous vous étiez fixés, des défis que vous avez relevés, des faiblesses à combattre. N’hésitez pas à faire également un audit de vos revenus afin de voir comment les faire progresser sur l’année à venir.

Cet audit devrait vous permettre de démarrer l’année sur de solides bases, motivé et déterminé à compléter votre carnet d’adresses et développer votre business.

Fixez-vous des objectifs intelligents

Et par intelligents vous devez comprendre précis, quantifiables, réalistes, objectifs et surtout réalisable à court ou moyen terme. Respecter ces usages s’avère précieux lorsqu’il s’agit de déterminer vos objectifs pour l’année à venir.

Essayer de vous fixer au moins 3 objectifs pour l’année à venir et ne les perdez pas de vue !

Gardez du temps pour vous

Parfois, on se laisse submerger par le travail et le désir de satisfaire nos clients l’emporte sur la vie privée. Cependant, s’il est important de s’épanouir en tant que freelance, vous devez également garder du temps pour vous. Vous pouvez vous isoler pour méditer, lire un bon roman, ou tout simplement passer plus de temps avec vos proches. L’épanouissement personnel est tout aussi important que la réussite professionnelle.

Passez une excellente année 2015 et n’hésitez pas à nous dire quels sont les sujets que vous aimeriez voir abordés sur ce blog au cours de l’année à venir.

Les réponses à vos questions

Il peut être difficile pour un freelance débutant d’obtenir des réponses à toutes les questions qu’il se pose. A qui s’adresser pour avoir les meilleures réponses ? Parfois, même formuler la question pour qu’elle soit la plus claire possible peut devenir un challenge !

Pour vous aider à démarrer, voici les réponses aux 3 questions plus souvent posées :

 

1 – Combien dois-je facturer ma prestation ?

C’est sans doute à cette question qu’il est le plus difficile de répondre ! Nombreux sont ceux d’entre vous qui se lancent dans le freelancing avec l’idée erronée que proposer de meilleurs tarifs que vos concurrents vous permettra d’avoir plus de clients et de vous forger une solide expérience tout en constituant un carnet d’adresses. Le problème de cette méthode, c’est que vous aurez beau travailler 20h par jour, vos revenus ne seront pas à la hauteur. De plus, les projets dont vous hériterez avec ces tarifs bons marchés ne seront pas les plus valorisants pour votre CV et, surtout, il vous sera très difficile de passer à des tarifs plus élevés sans perdre ou décevoir votre clientèle. Si vous ne proposez pas d’emblée vos services aux tarifs en vigueur sur le marché, vous prenez le risque de condamner votre projet de freelance.

 

2 – Comment trouver une mission et remporter l’affaire ?

Que vous décidiez de démarcher spontanément de potentiels clients ou bien que vous répondiez à des appels d’offres, il est important de diversifier vos sources et de vous assurer que vos tarifs sont compétitifs. Démarcher personnellement vos clients est souvent plus lucratif , mais passer par une plateforme en ligne pour proposer vos services vous permet de gagner en visibilité auprès de nouveaux clients. Une combinaison de ces deux méthodes est sans doute l’idéal.

 

3 – Comment dois-je réagir face à un client mécontent ?

Peu importe que vous soyez le meilleur dans votre domaine et que votre travail soit irréprochable, il y aura toujours un risque pour que votre client soit mécontent. La qualité de vos échanges et des points réguliers au cours de la mission vous permettront de répondre au mieux à ses attentes. Assurez-vous que tout est clair dans le déroulement du projet et ses aboutissements, notez cela noir sur blanc dans le contrat de mission et vous réduirez ainsi les risques de décevoir votre client.

 

Et vous, quelles sont les questions que vous vous posez ? A qui vous référez-vous pour obtenir les meilleurs renseignements ?

Ne vous laissez pas déborder par le stress du quotidien

Le stress peut avoir toutes sortes de conséquences désagréables, depuis les cheveux blancs jusqu’aux nuits d’insomnie, à vous de tout faire pour le réduire au strict minimum. Trop de freelances s’arrachent les cheveux sur de menus problèmes et les inévitables aléas que l’on rencontre en travaillant à son compte.

Apprenez à gérer ces « petites choses » au travers de quelques exemples :

Perdre un client

Ne pas obtenir le contrat de vos rêves est toujours une déception. Mais il ne faut pas que cela vire à l’obsession ou bien que vous vous blâmiez en disant que tout est de votre faute et que quelque chose cloche chez vous ! Vous devez simplement comprendre que certains clients ne sont pas sensibles à votre façon de travailler, votre personnalité ou bien préfèrent un autre processusC’est tout à fait normal et vous devez apprendre à faire avec. Etre évincé ou même ne pas recevoir de réponse du tout ne signifie pas que vous êtes mauvais.

En tant que freelance vous devez vous montrer sous votre meilleur jour mais aussi être prêt à changer votre fusil d’épaule si les choses ne se passent pas comme prévu.

Les heures supplémentaires

Même si en tant que freelance vous faites votre possible pour bien séparer vie professionnelle et vie personnelle, parfois cela ne fonctionne pas parfaitement. Que ce soit parce qu’un imprévu est venu se glisser dans votre planning ou bien parce que vous aviez sous-estimé le temps nécessaire, vous vous retrouvez obligé de faire des heures supplémentaires. Ne stressez pas devant un « extra » occasionnel. Vous n’aviez pas prévu ces heures de travail et elles risquent d’interférer avec votre vie privée mais tant que cela reste exceptionnel, inutile de paniquer, vous savez toujours vous organiser comme un professionnel.

Une attitude négative

Dans la communauté des freelances et lors de vos contacts avec des clients, ce serait formidable si tout le monde était toujours encourageant et sympathique. Cependant, votre carrière de freelance sera émaillée de rencontres avec des gens extrêmement négatifs qui semblent ne s’épanouir que dans le pessimisme ! Si vous croisez l’un de ces oiseaux de mauvais augure, il est primordial de garder vos distances et de ne pas laisser son comportement déteindre sur vous ! Ne vous engagez pas sur un projet avec quelqu’un qui voit toujours le mauvais côté des choses, ce serait contreproductif. La meilleure chose à faire dans ce genre de situation est de prendre une grande inspiration et de continuer votre route vers un projet et des collaborateurs plus positifs.

Et vous, comment gérez-vous le stress du quotidien ? Quelles sont vos astuces pour faire face à ces aléas de la vie de freelance ?

Concentration et efficacité!

Peu importe combien d’heures par semaine vous consacrez à votre travail, le but c’est d’être le plus efficace possible. Après tout c’est logique, plus vous serez productif, plus vous aurez de missions et plus votre business prendra de l’importance.

Mais il existe une force au-dessus de vous : la procrastination. Une force qui peut se manifester sous la forme des réseaux sociaux, des sites de shopping ou même de vidéos de chatons… Cet ennemi peut paraître innoffensif mais ne vous y trompez pas, son but est de vous empêcher de travailler.

Il existe pourtant quelques astuces qui devraient vous permettre de lutter :

Etablissez des règles et suivez-les 

Travailler à domicile c’est s’exposer aux distractions, surtout s’il y a du monde autour de vous pendant la journée. Etablir des règles sur vos horaires de travail est très important si vous voulez que les choses soient faites dans les temps. Sachez qu’il n’y a rien d’impoli à répondre « désolé, je travaille » à quelqu’un qui tente de vous distraire.

Mettez en place un process.

Dans le jargon technique, un process est l’exécution automatique par un ordinateur d’une série de tâches. Si en tant que freelance vous ne pouvez pas mettre votre travail en mode « pilote automatique », vous pouvez néanmoins vous inspirer du process pour accroître votre productivité. Réservez une plage horaire chaque jour pour accomplir une tâche particulière, comme répondre à vos emails par exemple, et respectez ce planning les jours suivants. Après quelques temps, répondre à vos mails à une heure précise sera devenu un automatisme. Faites de même pour vos autres tâches répétitives et vous aurez votre propre process !

Désactivez les notifications.

Par défaut, la plupart des forums ou réseaux sociaux sont paramétrés pour envoyer automatiquement des notifications par mail à l’utilisateur. Si c’est effectivement un bon moyen de vous tenir au courant de ce qui se passe autour de vous, ces notifications sont aussi une source de distraction non négligeable, chaque pop-up brise votre concentration. La meilleure solution ? Tout simplement désactiver ces notifications.

Méfiez-vous des réseaux sociaux.

Même s’il ne s’agit que de jeter un œil pendant 30 secondes sur ce qui se passe dans le monde des internets, vous voilà rapidement entraîné dans une spirale, un clic en entrainant un autre, et les 30 secondes se transformant en 30 minutes. Essayez d’éviter les réseaux sociaux et même les mails personnels durant vos heures de travail, gardez-les pour vos moments de pause.

Prenez soin de vous !

Vous faites peut-être partie des gens qui pensent que prendre le temps de vous cuisiner un vrai repas, veiller tard pour vous avancer ou encore zapper le jogging du matin vous font gagner en productivité. Mais avez-vous déjà envisagé le contraire ? Plus vous vous négligerez et plus vous stresserez, moins vous serez efficace. A faire l’impasse sur le repas ou une sortie au grand air, vous risquez même de vous sentir épuisé non seulement physiquement mais aussi moralement. Alors prenez soin de vous, vous verrez que votre travail ne s’en portera que mieux.

Visez l’excellence, pas la perfection.

On vous l’a assez répété : la perfection n’existe pas ! Alors cessez de courir après, vous perdez votre temps et votre énergie. La quête de l’inaccessible ne vous apportera que du stress supplémentaire. Visez haut, fixez-vous des objectifs certes ambitieux, mais réalistes.

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour rester concentrés et gagner en efficacité ?

Une mission trop importante? Pensez à sous-traiter

Décrocher un contrat en freelance peut se révéler être un vrai challenge mais vous pouvez également mettre la main sur un projet très important. C’est une excellente chose !… tant que vous pouvez gérer cette mission.

 

Mais que faire si vous avez eu les yeux plus gros que le ventre et que vous vous retrouvez face à une mission que vous ne pourrez accomplir seul dans les temps impartis ?

Heureusement pour vous, en tant que freelance, vous êtes déjà bien au courant des us et coutumes de l’externalisation et vous pouvez utiliser ces connaissances à votre avantage lorsque vous vous trouvez dans une situation délicate.

Sous-traiter une partie des tâches lors d’une importante mission peut se révéler bénéfique aussi bien pour vous que pour votre client et vos sous-traitants. Il y a cependant 3 règles de bases à respecter :

  • Rédigez un contrat : Préparez un contrat entre votre client et vous-même mais également entre votre sous-traitant et vous. Mettre les choses noir sur blanc vous permet de définir et clarifier les rôles de chacun sur le projet.
  • Communiquez clairement : L’un des plus gros obstacles auquel doit faire face le freelance est la mauvaise communication. En cas d’externalisation, comme vous êtes l’intermédiaire entre le client et le sous-traitant, vous devez être extrêmement précis lorsque vous transmettez les instructions de votre client à votre sous-traitant.
  • Informez votre client. La plupart des clients comprendront qu’une aide extérieure est nécessaire mais il faut pour cela être transparent avec le client, il a besoin de connaître les personnes travaillant sur le projet et de leur faire confiance. Soyez franc et honnête.

Avez-vous déjà sous-traité une partie de votre travail à d’autres freelances ? N’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires.

La règle du premier entré / premier sorti

Les freelances qui démarrent leur carrière attendent avec impatience le jour où leur agenda débordera de deadlines pour les projets en cours. Néanmoins, s’ils ne font pas preuve d’un minimum d’organisation dans leur planning, leur carrière pourrait prendre fin avant même d’avoir commencé !

Une grande partie du problème vient des outils de priorisation médiocres. Alors qu’ils travaillent sur des tableurs sophistiqués, avec un cahier des charges complexe, des projets graphiques d’envergure, les freelances ont tendance à sous-estimer le temps nécessaire au bon déroulement d’une mission. Mais surtout, les projets ayant un délai de réalisation plus long que la moyenne sont souvent laissés en sommeil pour faire de la place à de nouvelles missions. Même si cela semble relativement anodin, cette habitude peut avoir des conséquences désastreuses. Si vous acceptez tous les projets qui ont des délais plus que suffisants et continuez néanmoins à accepter de nouvelles missions à plus court terme, vous allez rapidement vous retrouver avec des deadlines et des plannings qui se chevauchent. Si un freelance continue d’agir ainsi, (peut-être en pensant naïvement que la deadline approchant, son planning va miraculeusement s’alléger), il va rapidement découvrir le vrai visage de ses clients !

règle or freelance_blog_26.11.2014

Voilà pourquoi il est primordial d’adopter la loi du « premier entré, premier sorti ». C’est une loi comptable s’appliquant à la gestion des stocks et qui signifie que les produits doivent être vendus dans leur ordre d’entrée en stock. De la même manière, les freelances devraient travailler en priorité sur le premier projet entré. Cela signifie-t-il qu’il ne faut pas accepter de missions à court terme ? La réponse est : ça dépend. Ça dépend de la taille du projet, de la demande du client, de l’état d’avancement de vos autres projets en cours, mais également du coût de la prestation car il vous faudra certainement faire des heures supplémentaires. Si un freelance peut se permettre d’accepter un nouveau projet, même urgent, sans pour autant compromettre le bon déroulement des autres missions, alors il ne doit pas hésiter à accepter. Mais assurez-vous toujours de pouvoir tenir vos délais sur vos précédents engagements avant d’accepter une nouvelle offre, cela vous permettra d’éviter d’accumuler le travail en retard.

Bref, notre conseil est que les freelances doivent s’imposer eux-mêmes la règle du premier entré, premier sort. Accepter ou non une mission en « extra » reste à l’appréciation de chacun.

 

Pour vous aider à vous organiser, n’hésitez pas à vous appuyer sur des logiciels tels que Evernote, Trello ou encore Asana.

Evernote vous permet de capturer des informations sous diverses formes (mémo vocal, post-it, photo, page web…) et de les organiser en carnets.

Asana est un espace de travail en ligne. Grâce à cette appli vous pouvez planifier et gérer vos projets sans emails.

Trello est également un outil de gestion de projet en ligne qui vous permet d’organiser vos projets en planches. Les tâches listées sur ces planches peuvent être déplacées et assignées aux utilisateurs.

Copyright © 2014. Freelance.com.