Accueil » finance

finance

Banque pour freelance : traditionnelles VS néobanques

Les banques traditionnelles ont d’abord fait face à l’arrivée des banques en ligne, qui ont promis des services simplifiés et de nombreux services à distance. Aujourd’hui, si les banques en ligne conservent la tendance, les néobanques sont apparues et constituent une concurrence supplémentaire pour les banques traditionnelles. Mais que valent-elles pour les freelances ? Les néobanques : la simplicité à l’état pur Les différences entre les banques traditionnelles et les néobanques sont nombreuses. Pour les résumer en une phrase : les néobanques recherchent avant tout la simplicité. Ainsi : • Contrairement aux banques traditionnelles, les néobanques ne demandent pas de dépôt minimal à l’ouverture d’un compte. • Leurs offres sont généralement sans engagement. • Les comptes peuvent être dispon...

Micro-entreprises : les méthodes pour mesurer l’efficacité de vos campagnes

Mesurer l’efficacité et les résultats d’une campagne de marketing n’est pas une tâche facile, surtout lorsque nous avons le statut d’indépendant ou de micro-entreprise. Nombreuses questions surgissent au moment de déterminer le meilleur moment pour commencer à réaliser ces mesures. Il est difficile d’évaluer quelque chose qui a été fait dans le passé et qui donne des résultats aujourd’hui. Comment savoir si notre contenu (blog, vidéos, réseaux sociaux, ….) est approprié pour attirer de nouveaux consommateurs et pour les fidéliser ? Comment savoir si notre campagne de marketing a du succès ? Ce qui est sûr est qu’il existe différentes façons d’analyser et de mesurer le rendement du contenu de notre stratégie digitale. Nous allons citer ci-après quelques unes des méthodologies utilisée...

Faire sa comptabilité soi-même lorsqu’on est freelance : avantages et inconvénients ?

Lorsque l’on démarre son activité de freelance, il faut rapidement éditer factures, devis et tenir sa comptabilité. Une des options est de faire sa comptabilité soi-même. Pour autant, cette pratique peut avoir des avantages comme des inconvénients. Petit tour d’horizon. Faire sa comptabilité soi-même lorsqu’on est freelance, ça veut dire quoi ? Commençons par la base. Faire soi-même sa compta qu’est-ce que cela sous-entend ? Est-ce possible dans toutes les professions ? Est-il possible de se passer d’un comptable ? Les obligations comptables d’un freelance Les obligations comptables d’un freelance dépendent du statut juridique que celui-ci a choisi. Si le choix s’est porté vers le statut de micro-entrepreneur, les obligations comptables sont très simplifiées. Elles se limitent à la tenue d...

Logiciel de facturation pour freelance, quels avantages ?

La gestion d’une micro-entreprise est une question qui revient très souvent. Clients, factures, comptabilité, charges sociales… Tout cela peut prendre beaucoup de temps à mettre en place soi-même. Il existe heureusement des solutions rapides et gratuites afin de gagner du temps : Un logiciel de facturation. Un gain de temps considérable Une mauvaise organisation peut conduire à de grandes pertes de temps, une motivation en baisse, ou encore dans les cas les plus extrêmes conduire à de lourdes amendes en cas de contrôle (mauvaise comptabilité, oubli de déclaration, factures manquantes, mentions obligatoires non respectées…). Le plus gros avantage d’un logiciel de facturation sera de pouvoir gagner du temps grâce à des outils sur-mesure conçus pour votre activité. La centralisation de vos do...

Comment gérer sa trésorerie en étant freelance ?

Pour économiser votre énergie, votre temps et votre argent, rien de mieux que l’anticipation et une organisation béton. C’est l’une des qualités primordiales du freelance. Toujours plus nombreux et plus perfectionnés, les outils numériques sont d’ailleurs de très bons alliés. En bref, pour optimiser votre trésorerie, il n’y a pas de petites économies ! L’anticipation, mère de toutes les vertus Si vous êtes consultant porté, vous avez de la chance. En qualité de travailleur salarié, vous n’avez pas besoin de vous arracher les cheveux du côté de votre comptabilité. La paperasse et autres calculs des cotisations sociales reviennent à l’employeur, c’est-à-dire à la société de portage salarial qui fait tampon entre le freelance devenu salarié et l’entreprise cliente. Autre bonne nou...

Facturer en freelance : à chacun sa solution

Comment séduire le client sans sur- ou sous-évaluer son travail ? Le mode de facturation est déterminant et le travailleur indépendant est libre de choisir la solution qui correspond le mieux à sa mission. Alors, pour que le casse-tête chinois se transforme en jeu d’enfant ou du moins en simple formalité, suivez le guide ! Facturation en régie : le temps, c’est de l’argent Tic, tac, tic, tac, quand le facteur temps est déterminant, on parle de facturation en régie – autrement dit au temps passé – et on s’appuie sur un tarif journalier moyen (TJM) ainsi que sur un taux horaire déterminé avec le client avant la mission. Autre possibilité : fixer une date butoir ou une régie plafonnée. Dans ce dernier cas, si la mission dépasse le temps imparti, le mode de facturation peut par exemple bascule...

5 galères de freelance et comment s’en sortir

Pour beaucoup, travailler en freelance est synonyme d’autonomie, de liberté. Pourtant, la vie de travailleur indépendant n’est pas toujours rose. Cinq d’entre eux nous confient ce qu’ils trouvent le plus difficile dans leur statut.   La solitude « Depuis que je travaille en freelance, je suis souvent très seule. Je n’ai personne avec qui partager mon déjeuner, mon café… Lorsque je n’ai pas de rendez-vous client, je passe généralement la journée entière sans aucune compagnie. » Colombe, Consultante en Ressources Humaines. Une solution ? Si la solitude vous pèse, vous pouvez rejoindre un espace de coworking proche de chez vous, ou encore aller travailler quelques heures par jour dans un café. Un bon moyen de se sentir entouré et d’agrandir son réseau.   L’organisation « Quand je tr...

Les freelances et l’argent : comment s’organiser pour vaincre la précarité

Quand on est freelance, la précarité peut vite s’installer si on ne parvient pas à s’organiser. Même si les clients affluent durant une période, cela ne veut pas dire que demain ils feront appel à vos services. Il faut donc apprendre à s’organiser et à se fixer des objectifs pour éviter la banqueroute en plein milieu de mois ! Voici les 5 règles à respecter pour connaître la prospérité toute l’année ! Alimenter son blog, être actif sur les réseaux sociaux et les plateformes Internet Pas de secret, pour qu’on fasse appel à vos services de freelance, il faut qu’on vous connaisse et qu’on puisse vous joindre facilement. Beaucoup de freelances négligent ces aspects et perdent en visibilité. Pour pallier ce phénomène, il vous suffit de toujours renseigner vos coordonnées sur vos réseaux sociaux...

Pourquoi il ne faut jamais travailler gratuitement

Les freelances débutants se sentent parfois obligés de travailler gratuitement. N’en faites rien. Cela n’apporte rien de bon. Qu’il est dur de démarrer son activité : pas de référence, pas de savoir-faire commercial, et encore moins de confiance en vous. Certains n’hésitent plus d’ailleurs à travailler gratuitement. Une démarche désespérée que les freelances n’ont pas intérêt à imiter. Voici pourquoi : Cela ne fait pas vivre Au départ, vous vous dites : « je vais travailler gratuitement. De cette façon, on va voir ma valeur et faire appel à moi à l’avenir ». C’est une logique qui a du sens. Mais, en réalité, le pari est trop risqué. Déjà, parce que vous ne pouvez pas savoir si ce « client » va faire appel de nouveau à vous ou non. Eh oui ! Il est libre de vous utiliser et de passer à autre...

Comment augmenter ses tarifs sans perdre ses clients ?

Pour durer, un freelance doit augmenter ses tarifs. C’est certes un jeu délicat, mais qui mérite un certain doigté. On vous donne quelques clés. « Ah, mais, vos tarifs ont augmenté ! » Dans la vie de freelance, les tarifs évoluent. Une fatalité qui arrive à tous les indépendants, qu’ils vendent des tomates ou du code informatique. D’autant plus quand on vient de démarrer son activité. Logique. Au départ, les prix sont plus bas pour attirer le chaland… avant d’augmenter petit à petit. Prenez garde cependant à être délicat. Si vous voulez garder vos références, voici quelques astuces pour ménager la susceptibilité de vos interlocuteurs.

Les erreurs que font trop souvent les freelances

Malgré l’expérience des anciens, les jeunes freelances tombent très souvent dans des pièges grossiers. Le Blog du freelance vous explique comment les éviter. En dépit des mises en garde de leurs aînés, les freelances font à peu près toujours les mêmes erreurs. Alors certes, les « ratés » sont le prélude à une certaine forme de sagesse. Mais il y a des erreurs qui peuvent littéralement tuer l’activité du freelance. C’est la raison pour laquelle le Blog du freelance revient sur ces petites erreurs que les indépendants ne devraient jamais réaliser et, encore moins, répéter. Se satisfaire d’un contrat verbal « On verra plus tard pour le contrat ». Très souvent, les freelances débutants « oublient » de formaliser la prestation à travers un document officiel. Phobie administrative ou peur de per...

Charges : ce qu’il faut savoir quand on se lance dans une activité de freelance

Article mis à jour le 07/11/2018 Le freelance doit apprendre à calculer le montant de ses prestations en fonction de ses charges. Voici quelques conseils pour ne pas avoir de mauvaises surprises.  La liberté a un coût. Les freelances expérimentés ne le savent que trop bien. A la différence d’un salarié, eux créent leur propre emploi. Ce qui les oblige à accomplir un grand nombre de tâches administratives : cotisations sociales, retraites, médecine professionnelle, assurances. Sans parler de toutes les démarches imposées par le statut. Résultat, entre la facturation et le bénéfice net, la différence varie du simple au double. Et encore ! Raison de plus pour le Blog du freelance de revenir sur la méthode de calcul d’une prestation et sur le paiement des charges. Les charges quand vous êtes f...