Accueil » organisation

organisation

Comment faire pour réussir à cumuler une activité de salarié et de freelance ?

Souvent, les freelances commencent leur activité à mi-temps. Ils préfèrent cumuler avec une activité salariée au cas où. Voici nos conseils pour être salarié et freelance sans jamais vous perdre. Arrondir les fins de mois. Tester une activité. Vivre de sa passion. Les raisons de cumuler emploi salarié et activité de freelance ne manquent pas. Encore faut-il rester loyal envers son employeur. Bien évidemment, vous n’allez pas démarrer une nouvelle activité concurrente de celui qui vous embauche. Ce ne serait pas très joli, joli. En revanche, le salarié/freelance n’est pas soumis à une limitation de la durée du temps de travail. Le reste dépend de votre contrat de travail. S’il comporte une clause d’exclusivité, vous ne pouvez rien lui opposer pendant une année, voire deux, après la fin de v...

Freelance : les questions à se poser avant de choisir son espace de coworking

Un freelance peut travailler de n’importe où (chez lui, dans un café, un parc…), mais aussi dans des espaces de coworking. Pour choisir un lieu de coworking adapté, voici nos conseils. « Où vais-je travailler aujourd’hui ? » À la différence d’un salarié, le freelance bouge, virevolte au gré des contrats et des enjeux. Ce qui l’oblige parfois à choisir des salles de coworking. Des espaces de travail agréables qui permettent aux indépendants de rompre le cycle de la solitude, tout en ayant un point fixe. Et puis, un espace de coworking facilite les nouvelles rencontres. On peut se construire un premier réseau en quelques semaines. Mais, lequel vous convient le mieux ? Voici nos conseils. Qu’offre l’espace de coworking ? Ne vous arrêtez pas au premier espace de coworking rencontré. À mo...

Le freelance et les vacances : un équilibre bien précaire

Le freelance ne connaît pas les 35 heures. Les week-ends et les jours fériés ? Jamais entendu parlé. Et les vacances d’été ? Un concept abstrait. Autant dire que le burn-out n’est pas loin. Débordé de travail, le freelance n’a, en général, pas une minute à lui. C’est d’ailleurs bon signe. Ses clients ont besoin de lui. Raison de plus pour fournir un engagement total. Problème, à force de penser à votre activité, vous oubliez de vous occuper de vous. D’ailleurs, vous êtes exténué. Même votre humeur commence à en pâtir. Si vous ne voulez pas finir tout seul, nous vous conseillons de lâcher prise et prendre quelques jours de vacances. Comment faire ? Voici cinq conseils pratiques à mettre en œuvre si vous êtes un freelance workaholic. Mettez-vous des limites Ne vous laissez pas imposer vos he...

Quelles compétences en freelance recherchent les entreprises ?

Les entreprises n’ont pas toujours les moyens de recruter les personnes en CDI. Voici les profils qu’elles ont intérêt à recruter en freelance. Le succès d’une entreprise se mesure aux compétences de ses collaborateurs. C’est impossible autrement. Malheureusement, les startups, PME et ETI n’ont pas toujours les moyens de recruter les cracks. Et puis, ce n’est pas toujours utile. Le temps de vie des projets ne nécessite pas toujours le recrutement en CDI d’un profil technique. En recherche de souplesse, voici trois métiers qu’elles recrutent fréquemment en statut de freelance.

4 types de clients et comment travailler avec eux

Maintenir de bonnes relations avec vos clients peut parfois se révéler être un véritable challenge. Chaque client est différent. En tant que freelance vous devrez apprendre à gérer chacun d’eux, répondre à leurs demandes, vous adapter à leurs exigences et surtout savoir communiquer efficacement. Avec certains ce sera simple, facile. Avec d’autres un peu plus compliqué… Voici 4 types de clients que vous rencontrerez au cours de votre carrière.

Freelance : comment travailler avec des agences en bonne intelligence

Beaucoup de freelances cherchent à travailler avec des agences. Un objectif difficile à atteindre. Voici nos conseils pour travailler avec elles en intelligence. Quel bonheur ! Pour un freelance, travailler avec une agence ne comporte que des avantages : projets intéressants, commandes régulières, une structure sur laquelle on peut s’adosser, le paradis. Mais tous les freelances ne peuvent y accéder. Il faut avoir un bon réseau et une très bonne expertise. Enfin, il faut aimer cela. Travailler pour une agence, c’est abandonner une partie de sa liberté de freelance. Tout le monde n’est pas fait pour ça. Voici que vous devez savoir, si vous comptez devenir un freelance en agence.

Pourquoi les couveuses font du bien aux freelances ?

Un freelance a parfois peur de se lancer. Pour se donner le maximum de chances, les indépendants ont la possibilité d’intégrer une couveuse. Pratique et gratuit. Mais les places sont chères. Une liberté encadrée. Avec le mentorat, les incubateurs et accélérateurs, les entrepreneurs ont la chance de pouvoir être assistés dans leur éternelle quête de croissance. Pas les freelances. Enfin c’est ce que pense un grand nombre d’entre eux. Pourtant, les couveuses sont là pour les aider. Qu’est-ce qu’une couveuse ? C’est un endroit où les freelances peuvent se rassembler pour tester leur concept, corriger les erreurs et valider le marché de leur activité.

Freelance : comment peut-on travailler avec un ami ?

Au démarrage, beaucoup de freelances sont amenés à travailler pour des connaissances, des membres de la famille ou des amis. Quelques conseils pour éviter la confusion des genres. Être ami le week-end et prestataire le reste de la semaine, malgré toute la bonne volonté du monde ce n’est jamais simple. Surtout quand on est freelance. Si les choses se passent mal, vous pouvez perdre un client et un ami. Difficile à assumer. Mais comment l’éviter ? Comme n’importe quel startupper, un freelance s’appuie sur son réseau naturel pour démarrer. Voici quelques conseils si vous voulez que la relation garde sa fraîcheur d’antan. Faites confiance, mais anticipez les litiges Un ami de 30 ans. Certes, l’amitié fusionnelle est belle à regarder. Mais la vie professionnelle vous oblige à prendre certaines ...

Les trois étapes cruciales pour réussir son activité de freelance

Réussir son activité de freelance n’est pas facile. Il faut avoir les reins bien solides. Voici les trois étapes indispensables pour toucher du doigt son rêve. Aujourd’hui encore, une large partie de la population française associe le statut de freelance à la précarité. C’est un peu court. Un freelance peut très vite être à la tête d’une activité très rémunératrice. Encore faut-il avoir une méthodologie claire dans son esprit. La rédaction du Blog du freelance vous propose alors trois étapes à accomplir pour tenter d’atteindre le Graal. Une liste qui ne demande qu’à être complétée. Avoir une idée très claire de son activité… et de son marché Le freelancing, c’est avant tout une compétence : développeur informatique, graphiste, traiteur, cuisinier, etc. Quitte à choisir, prenez celle ...

Freelance : ce qu’il faut savoir en matière de prévoyance santé

Article mis à jour le 02/03/2017 En matière de protection sociale, le freelance est loin de bénéficier de la sécurité qu’offre le statut de salarié. Heureusement, il existe des solutions pour se protéger à moindres frais. Libre, mais tout nu. Quand il se lance dans l’aventure, le freelance perd les principales sécurités qu’offre le statut de salarié : plus de revenu fixe, plus de bureau attitré et, surtout, plus de protection sociale… ou presque. Le régime social des indépendants (RSI) offre en effet une couverture sociale toute relative. Par exemple, le freelance malade ne peut bénéficier d’indemnités journalières, à moins d’être affilié au RSI depuis au moins un an. Et c’est pareil en ce qui concerne les cas d’invalidité et de retraite. Devant les faiblesses du régime obligatoire, la loi...

Les erreurs que font trop souvent les freelances

Malgré l’expérience des anciens, les jeunes freelances tombent très souvent dans des pièges grossiers. Le Blog du freelance vous explique comment les éviter. En dépit des mises en garde de leurs aînés, les freelances font à peu près toujours les mêmes erreurs. Alors certes, les « ratés » sont le prélude à une certaine forme de sagesse. Mais il y a des erreurs qui peuvent littéralement tuer l’activité du freelance. C’est la raison pour laquelle le Blog du freelance revient sur ces petites erreurs que les indépendants ne devraient jamais réaliser et, encore moins, répéter. Se satisfaire d’un contrat verbal « On verra plus tard pour le contrat ». Très souvent, les freelances débutants « oublient » de formaliser la prestation à travers un document officiel. Phobie administrative ou peur de per...

Les priorités des freelances

Vous êtes-vous déjà demandé si les questions que vous vous posiez étaient les mêmes que les autres freelances? Si vos préoccupations étaient « normales » ? freelance.com a mené l’enquête auprès de plus de 1 400 freelances de France et de Navarre pour dresser la liste des priorités des indépendants. Les résultats dans notre infographie ci-dessous.