Accueil » savoir faire » Page 2

savoir faire

Top 11 des meilleurs outils pour les travailleurs indépendants

Pour optimiser son travail, rien de tel que de pouvoir s’appuyer sur des outils efficaces et simples d’utilisation. Le tout, sans y laisser l’intégralité de son salaire ! Notre sélection de sites et logiciels facilitera à coup sûr votre vie de travailleur indépendant. Des clichés gratuits et quali’ Que ce soit pour illustrer un site ou faire une belle présentation clients, disposer de belles photos libres de droit est important lorsqu’on a choisi le statut de freelance. Mais les banques d’images payantes sont souvent trop onéreuses pour le portefeuille d’un indépendant. Unsplash propose des photographies en haute-définition et 100 % gratuites, qui peuvent être utilisées à des fins personnelles ou commerciales. Plus de 50 000 photographes alimentent le site régulièrement, avec des clichés d...

Mettre à profit son ex-vie de salarié plutôt que la renier

Passer du statut de salarié à celui d’indépendant, est-ce plus compliqué quand on a passé des années dans un grand groupe ? Frédéric Rohart, fondateur de La Tribu du Sujet, une entreprise de conseil en stratégie de communication, est passé par là. Il décrit, compare, évalue… et partage cette expérience. 16 ans chez un grand assureur. Frédéric Rohart commence sa carrière au sein de la compagnie d’assurance sans penser y rester longtemps. Au début, tout se passe bien : « C’était tellement bien d’apprendre en travaillant et d’être reconnu dans son travail ». Durant plus de 10 ans, Frédéric gravit les échelons dans son entreprise, gagne en responsabilités et en expertise.   « Un décalage trop important entre activité professionnelle et aspirations personnelles » Pourtant, il choisira de q...

5 séries pour devenir un meilleur Freelance

Notre sélection des séries 2016 qui vous aiderons à devenir un ou une meilleur freelance. Attention, ce contenu peut être très addictif...

Pourquoi travailler avec un Community Manager freelance ?

Toutes les entreprises ont besoin aujourd’hui d’un Community Manager. Une profession qui regorge de freelances.

Comment faire pour réussir à cumuler une activité de salarié et de freelance ?

Souvent, les freelances commencent leur activité à mi-temps. Ils préfèrent cumuler avec une activité salariée au cas où. Voici nos conseils pour être salarié et freelance sans jamais vous perdre. Arrondir les fins de mois. Tester une activité. Vivre de sa passion. Les raisons de cumuler emploi salarié et activité de freelance ne manquent pas. Encore faut-il rester loyal envers son employeur. Bien évidemment, vous n’allez pas démarrer une nouvelle activité concurrente de celui qui vous embauche. Ce ne serait pas très joli, joli. En revanche, le salarié/freelance n’est pas soumis à une limitation de la durée du temps de travail. Le reste dépend de votre contrat de travail. S’il comporte une clause d’exclusivité, vous ne pouvez rien lui opposer pendant une année, voire deux, après la fin de v...

Pourquoi une startup a t-elle intérêt à passer par des freelances?

Une startup ne pense pas toujours à faire appel aux services des freelances. Et pourtant, ils apportent tellement d’avantages. La preuve. Une évidence. Entre les freelances et les startups, la compréhension devrait être totale. Mais c’est loin d’être toujours le cas. Les freelances évitent parfois les structures fragiles financièrement. Quant aux startups, elles préfèrent souvent faire les choses en interne… en attendant d’avoir un peu de budget. Bien sûr, les startups saisissent l’intérêt de passer par un freelance, mais elles préfèrent les connaître. Et puis la marque d’une entreprise rassure. Ce n’est pas une seule personne, mais toute une structure qui s’occupe de vous. Pour dépasser ces dernières craintes, nous vous rappelons les avantages que vous avez à passer par un freelance :

Les techniques simples pour pérenniser son activité de freelance

Les freelances n’ont pas la sécurité de l’emploi. Mais il existe des méthodes pour être performant tous les jours et pérenniser son activité. Voici nos astuces. La sécurité de l’emploi pour le freelance ? Plutôt une vue de l’esprit. L’incertitude règne chez les freelances. Il existe cependant une technique simple pour garder ses clients et son statut : être bon dans ce que l’on fait. Et cela suppose une certaine méthodologie. Retour sur les bonnes pratiques de travail quand on s’engage dans une vie de freelance.

Génération Z : la 1ère génération à être massivement freelance

Après la génération Y, voici la génération Z. Ils sont nés avec internet, détestent les contraintes et ne croient pas au travail stable. Autrement dit, ce sont des freelances en puissance. La génération Y vous énerve ; la Z va vous exaspérer. Aujourd’hui âgés de 15 à 25 ans, ils sont la première génération à être née avec internet et tous les outils créés depuis. Raison pour laquelle les marques les étudient dans leurs moindres recoins. Les comprendre aujourd’hui, c’est se donner la possibilité d’anticiper les évolutions de demain. Mais qui sont ces fameux Z ? S’ils nous ressemblent, ils sont pourtant à des années-lumières de ce que fut la génération Y. Eux se sont nourris exclusivement à l’iPad, iPhone, Snapchat, Netflix… Le téléphone ne sert pas pour téléphoner, mais pour écr...

3 catégories de freelance à recruter avant la fin de l’année

Pour rester dans la course, les startups, PME et grands groupes ont besoin de recruter des freelances. Voici les principales catégories de freelance concernées. Recruter des personnes compétentes. Un objectif très difficile à atteindre pour une jeune entreprise. Surtout, s’il s’agit de l’embaucher en CDI. En revanche, elle peut très bien l’engager sur une mission plus ou moins longue. D’où l’intérêt de regarder dans le vivier des freelances en activité. Pourquoi alors se fermer des portes ? Il ne tient qu’à vous de rester innovant. Bien sûr, les compétences informatiques vont tenir le haut du pavé en cette année 2016. Attention cependant à ne pas se fermer l’esprit. L’innovation n’est pas uniquement technologique. La preuve dans cette liste de métiers.

En 2020, plus de la moitié du globe va travailler en freelance

Selon les études des spécialistes, les freelances vont envahir l’économie mondiale. Voici ce que ça va changer. Le salariat meurt ; vive le freelancing. D’après une étude de Freelancers Union , les États-Unis comptent déjà 53 millions de travailleurs freelances, soit un peu plus d’un tiers de la force de travail. D’ailleurs cette tendance devrait prendre encore plus d’ampleur dans les années à venir. Certains experts n’hésitent pas à prédire que, d’ici 2040, il devrait y avoir plus d’entrepreneurs et de freelances que de salariés. Autrement dit, un bouleversement culturel se prépare. Voici les conséquences concrètes :

Pourquoi travailler avec un graphiste freelance ?

Les entreprises sous-estiment l’impact d’un graphiste indépendant sur l’identité visuelle de l’entreprise. Le Blog du freelance va tenter de vous expliquer pourquoi vous devez travailler avec un graphiste freelance. Pour les TPE, PME, faire appel à un graphiste n’est pas une obligation. Un luxe. Si certains pensent qu’« Il suffit de bidouiller », un mauvais design, se repère rapidement. Et cela, très rapidement. Le résultat, l’image de l’entreprise en pâtit. Tout ça pour avoir voulu faire des économies de bouts de chandelle. Il existe pourtant des graphistes en freelance à la portée de toutes les bourses. Bien sûr, tout dépend du niveau d’expérience que vous souhaitez avoir. Si vous doutez de l’utilité d’un graphiste en freelance, nous vous rappelons quelques avantages. Il connaît le...

Pourquoi un freelance doit veiller à sa e-reputation ?

Les freelances oublient parfois l’importance d’avoir une bonne réputation sur le web. Un sujet qu’ils ne doivent pourtant en aucun cas négliger. Avoir une bonne réputation. Toutes les entreprises ont intérêt à soigner leur image. Mais, pour les freelances, c’est une question de vie ou de mort. Ils sont leur propre vitrine. Si quelque chose cloche, c’est toute leur clientèle qui peut s’évaporer. D’où l’importance d’avoir une empreinte virtuelle sans tâche. Le droit à l’oubli reste un principe, pas une réalité tangible. Il suffit d’une vieille photo ou vidéo. Toujours pas convaincu ? Voici trois raisons de faire un petit check-up virtuel.